International
URL courte
6101
S'abonner

La nouvelle administration américaine n’étant pas prolixe dans ses commentaires des entretiens téléphoniques de Donald Trump, la conversation qu’a eue jeudi soir ce dernier avec le président chinois Xi Jinping, la première depuis l’investiture, a laissé de nombreuses interrogations.

Du récent entretien téléphonique que le nouveau président américain a eu avec son homologue chinois, une chose est certaine : Donald Trump a consenti, à la demande de M. Xi Jinping, à respecter la « politique d'une Chine unique ». Le fait est relevé dans tous les commentaires.

Un autre élément révélateur est la durée de l'entretien (une heure environ) entre les dirigeants de ces deux grandes puissances. Surtout devant l'abondance des prévisions sombres sur l'avenir des relations sino-américaines accompagnant l'arrivée d'une nouvelle administration à la Maison Blanche. De nombreux observateurs estimaient que les déclarations de M. Trump et de certains membres de son équipe annonçaient une tendance vers un regain des confrontations entre les deux pays.

La préoccupation grandissait suite au ton dur à l'égard des îles artificielles en mer de Chine méridionale et aux menaces de guerres commerciales. Lors de sa campagne électorale, Donald Trump a déclaré à maintes reprises que la Chine augmentait la compétitivité de ses produits en abaissant artificiellement le taux de change du yuan. Il a fustigé la politique économique de Pékin qui conduisait, selon lui, à des coupes sombres dans l'emploi aux États-Unis et à l'affaiblissement des entreprises américaines. 

Les propos de Donald Trump sur le principe d'une Chine unique ont fait beaucoup de bruit. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Fox News, il a remis en question ce principe appliqué par les États-Unis pendant de longues années. Il est vrai que Pékin continuait d'espérer que le bon sens prendrait le dessus et que les relations sino-américaines se développeraient dans un esprit constructif.

L'entretien entre les deux dirigeants a démontré que ces espoirs n'étaient pas dénués de fondement. Selon la télévision chinoise, Xi Jinping a vivement salué la volonté de l'administration américaine de s'en tenir à la « politique d'une Chine unique ».

Néanmoins, il est certain que les relations entre la Chine et les États-Unis seront un mélange de coopération et de compétition. Dans une de ses interviews, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang I n'a pas exclu « de nouvelles difficultés et une incertitude dans les relations » entre les deux pays.

Quoi qu'il en soit, Xi Jinping a déclaré au cours de la conversation que la coopération était l'unique choix juste pour les deux pays. Donald Trump lui a donné raison. Des compromis seront sans doute trouvés au cours du premier sommet sino-américain dont la tenue a été évoquée par téléphone.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Trump promet un «niveau inédit» de coopération avec la Chine
Trump se paie la Chine sur Twitter
Lettre de Donald Trump adressée à Xi Jinping: la glace est-elle brisée?
Xi Jinping aux USA: cessons de rivaliser dans la région Asie-Pacifique
Tags:
principe de "Chine unique", compétitivité, îles artificielles, Donald Trump, Xi Jinping, Mer de Chine méridionale, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook