International
URL courte
4223
S'abonner

Des experts militaires sud-coréens n’excluent pas l’hypothèse que Pyongyang ait effectué un tir de missile pour «tester la réaction des États-Unis» et de la nouvelle administration américaine. En attendant, soucieuse d’éviter une escalade dans la région, cette dernière est en train de préparer une réponse.

Pour la première fois depuis l'investiture de Donald Trump à la présidence des États-Unis, la Corée du Nord a tiré un missile balistique.

« Il est probable que ce fût une démonstration de force visant à vérifier la réaction du régime de Trump », a supposé une source dans les milieux militaires sud-coréens citée par l'agence Kyodo.

Le tir d'un missile balistique depuis la base aérienne de la province de Pyongan du Nord (nord-ouest) a eu lieu à 07h55 ce dimanche 12 février (23h55 samedi, heure de Paris). Selon les militaires sud-coréens, le missile a parcouru environ 500 km avant de tomber en mer du Japon. Tokyo affirme que le missile est tombé au-delà de sa zone économique exclusive.

Le type du missile reste inconnu. Les spécialistes tentent de déterminer s'il s'agit d'un missile à courte ou à moyenne portée.
Le gouvernement du Japon a envoyé une protestation à la Corée du Nord à ce propos.

La ministre japonaise de la Défense Tomomi Inada a annoncé que le ministère collectait les informations et suivait la situation après le tir du missile nord-coréen.

L'administration des États-Unis étudie toutes les réponses possibles aux actions de Pyongyang.

Un fonctionnaire de l'administration américaine a déclaré à Reuters que les États-Unis « s'attentaient à une provocation nord-coréenne peu de temps après l'entrée en fonction » du président Trump. Il a ajouté que l'administration envisagerait toute une gamme d'options susceptibles de montrer la résolution des États-Unis, tout en évitant une escalade.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Pyongyang aurait tiré un missile balistique modernisé
Corée du Nord: deux missiles balistiques déployés près de Pyongyang
Bientôt de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux en Corée du Nord
La Corée du Nord prépare le lancement d'un missile de moyenne portée
Tags:
tir de missiles, réaction, Donald Trump, Corée du Nord, Corée du Sud, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik