International
URL courte
954
S'abonner

Une version ancienne et controversée de l'hymne allemand a été interprétée avant la rencontre du 1er tour de la Fed Cup entre les États-Unis et l'Allemagne, suscitant des protestations des sportifs allemands et obligeant la Fédération américaine de tennis (USTA) à présenter des excuses.

Avant le coup d'envoi du premier simple entre Alison Riske et Andrea Petkovic à Lahaina (Hawaï), un soliste a interprété une partie de l'hymne allemand qui n'est plus utilisé depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

« La Fédération américaine présente ses excuses sincères à l'équipe d'Allemagne et à ses supporters pour l'utilisation de la version ancienne de l'hymne allemand », a indiqué l'USTA sur son compte Twitter.

« Cette erreur ne se reproduira plus », a-t-elle ajouté.

La partie allemande a répondu en disant qu’elle « l’espérait bien ».

La partie de l'hymne en question commence par «Deutschland, Deutschland über alles» (littéralement  : L'Allemagne, l'Allemagne par-dessus tout) et a une connotation ouvertement nationaliste.

Les joueuses de l'équipe d'Allemagne, leur encadrement et les quelques dizaines de supporters présents n'ont pas caché leur malaise, apprend-on de l’AFP. Certains spectateurs ont entonné la bonne version de l'hymne.

Cette gaffe avait déjà eu lieu lors d'une compétition sportive, à l'occasion des Championnats du monde de canoë-kayak 2011 à Szegeg, en Hongrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La Marine US sanctionnera les militaires qui ne chantent pas l’hymne national
Euro 2016, chantez l’hymne islandais en mode karaoké
Pour la Rada, quand on ne chante pas l'hymne, on ne gagne pas à l'Euro
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
hymne, erreurs, Fédération de tennis des Etats-Unis (USTA), Andrea Petkovic, Alison Riske, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook