Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Luc Mélenchon

    Mélenchon: il faut arrêter la guerre et faire une coalition universelle

    © Flickr/ Pierre-Selim
    International
    URL courte
    226759410416

    Évoquant le conflit syrien, le dirigeant du mouvement La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa position de manière très claire. La tâche est de mettre fin à la guerre, a-t-il déclaré, et de créer une coalition universelle, une position qui rejoint celle de Moscou.

    Tandis que la Russie propose depuis longtemps de mettre en place une coalition antiterroriste globale, l'homme politique français et député européen Jean-Luc Mélenchon a exprimé ce dimanche sur BFMTV son avis sur la question, proche de celui de Moscou. Ainsi, il a évoqué la nécessité de mettre un terme à la guerre syrienne, de créer une coalition universelle et de tenir des élections dans la République syrienne.

    « Mon point de vue, c'est qu'on arrête la guerre, on fait une coalition universelle contre les bandes armées qui sont là-bas et on fait, sur la base d'une paix conclue par tout le monde, tous ceux qui se battent, des élections en Syrie organisées sous la protection internationale », a-t-il affirmé, ajoutant que sa position, jugée comme irréaliste, a été approuvée par tous les membres des Nations unies.

    Du coup, l'approche du dirigeant du mouvement La France insoumise (LFI), souvent critiqué pour sa position « pro-russe », s'avère être la plus raisonnable et la plus sage, permettant d'épargner de nombreuses vies sur le théâtre syrien. Sa proposition est d'ailleurs similaire à celle avancée par Moscou et prévoyant une vaste coalition de tous les acteurs internationaux impliqués dans le conflit.

    Dans ce contexte tendu, l'essentiel pour lui, c'est la paix: « La France doit militer en permanence pour la paix et doit être une puissance pacifique. Donc pour ça elle se retire de l'Otan parce qu'elle ne participe plus aux guerres de l'Otan dont aucune n'a donné un résultat autre que des désastres », a-t-il mis en valeur, rappelant les guerres d'Irak, d'Afghanistan, de Libye. « Chaque fois que c'est l'Otan, ça se termine dans une destruction massive et le désordre », a résumé M. Mélenchon, soulignant que la France ne voulait pas que l'Europe devienne le théâtre de guerres.

    Évoquant le rôle de l'administration américaine dans les conflits mondiaux, M. Mélenchon a estimé que « les États-Unis d'Amérique sont des fouteurs de guerre dans le monde entier ».

    Jean-Luc Mélenchon a à plusieurs reprises affirmé qu'il souhaitait que « Daech soit vaincu, écrabouillé, et que les Kurdes gagnent ». Selon lui, il faut rétablir l'ordre, et « l'ordre passe par le fait que l'on élimine Daech de là ». De même, la France avait toujours considéré la Russie comme un partenaire, a-t-il déclaré début février, critiquant le projet de défense européenne qui est, selon lui, « l'Europe de la guerre », et appelant son pays à sortir des traités européens.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Hamon se veut rassembleur de la gauche, Mélenchon restera-t-il «insoumis»?
    Mélenchon: "L'Union européenne, on la change ou on la quitte"
    Pour Mélenchon, il est honteux de demander la permission de traiter avec la Russie
    Tags:
    conflit, guerre, budget militaire, OTAN, Jean-Luc Mélenchon, Syrie, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik