International
URL courte
281025
S'abonner

La vidéo montrant un soliste interpréter l’hymne de l’Allemagne nazie lors du tournoi de Fed Cup a fait son apparition sur la Toile. Ce chant du IIIe Reich, interdit après la Seconde Guerre mondiale, a provoqué l’ire du public allemand.

La Fédération de tennis des États-Unis (USTA) se retrouve au cœur d'une polémique depuis le samedi 11 février 2017. Avant la rencontre du 1er tour de la Fed Cup entre les États-Unis et l'Allemagne, un soliste devait interpréter l'hymne de la République fédérale. Cependant, il s'est trompé en commençant par le premier couplet de l'hymne, interdit depuis la chute de l'Allemagne nazie. « L'Allemagne, l'Allemagne par-dessus tout, au-dessus de tout au monde », a entonné le chanteur, tandis que les sportifs allemands essayaient de chanter le bon couplet. 

Cette erreur occasionnée a énormément touché le public allemand car les deux premiers versets ont été interdits après la Seconde Guerre mondiale pour leur caractère nationaliste. La vidéo de l'incident est désormais disponible sur YouTube.

La joueuse de tennis allemande Andrea Petkovic a vivement commenté cet incident, déclarant qu'il s'agissait de la pire chose qui lui soit arrivée dans la vie, accusant les organisateurs du tournoi d'ignorance.

« C'était vraiment de l'impertinence et de l'insolence, il n'y a rien de pire », a déclaré Mme Petkovic au journal allemand Deutsche Welle.

D'après Mme Petkovic, elle a failli fondre en larmes tout comme les autres joueuses allemandes en entendant les paroles de l'hymne ».

« Le pire c'est que cet accident aura plus d'impact sur nous que sur les Américains », a-t-elle ajouté.

D'ailleurs, selon la joueuse, les sportifs allemands ont tout fait pour interpréter le bon hymne mais ils n'ont pas réussi à chanter plus fort que le soliste.

De son côté, la capitaine de l'équipe allemande, Barbara Rittner, a souligné qu'elle était bouleversée par ce qui s'était passé.

« C'est un vrai scandale, c'est impardonnable. On nous a manqué de respect », a-t-elle déclaré.

L'USTA a déjà présenté ses excuses aux sportifs allemands en leur assurant que cette erreur ne se reproduirait plus.

​Pourtant, cette gaffe flagrante a un précédent: elle s'était déjà produite lors d'une compétition sportive, à l'occasion des Championnats du monde de canoë-kayak 2011 à Szegeg, en Hongrie.

Deutschlandlied (Le Chant de l'Allemagne, ndlr) est un chant dont le troisième couplet est l'actuel hymne national de l'Allemagne. Les paroles ont été composées par l'écrivain August Heinrich Hoffmann von Fallersleben en 1841. Après la Seconde Guerre mondiale et la chute du IIIe Reich, tous les symboles de l'Allemagne nazie, y compris l'hymne et le drapeau, ont été retirés et interdits.

Suite à la réunification des deux Allemagnes en 1990, seul le troisième couplet, porteur de valeurs démocratiques modernes comme le respect du Droit, de la Liberté, ou la recherche du bonheur, est conservé et adopté comme hymne national de l'Allemagne réunifiée.

Les deux premiers couplets ne sont jamais prononcés lors des événements officiels. Chanter ou utiliser le premier couplet est généralement perçu comme l'expression de vues politiques très à droite, voire ouvertement néo-nazies.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Cette joueuse de tennis américaine qui a le droit de prendre du meldonium
Tennis: "Il manque à la Russie l'or olympique en double messieurs"
Que la force soit avec toi: un match de tennis surréaliste à Rio
Maria Sharapova troque le tennis contre Harvard
Tags:
Hawaï, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook