Ecoutez Radio Sputnik
    AMA

    Fancy Bears: une quadruple championne olympique US utilisait un glucocorticoïde

    © REUTERS / Christinne Muschi
    International
    URL courte
    39750

    Les hackers de Fancy Bears ont fourni à la chaîne RT des données sur les médicaments consommés par la quadruple championne olympique américaine Sue Bird alors qu'elle ne participait pas aux compétitions.

    Selon les documents obtenus par Fancy Bears, lors d'un test de dopage réalisé le 30 avril 2016, la joueuse de basket-ball évoluant au poste de meneuse a déclaré avoir fait deux injections de kenalog, médicament produit à base de triamcinolone qui fait partie des glucocorticoïdes et a une action sur le métabolisme protidique et glucidique.

    Le 23 mai dernier, Mme Bird a avoué avoir consommé du meloxicam, qui appartient à la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ces derniers sont couramment prescrits pour soulager les douleurs musculaires d'apparition retardée dues à l'apparition de lésions micro-musculaires.

    Le kenalog est quant à lui inscrit sur la liste des substances interdites par l'Agence mondiale antidopage (AMA), mais les sportifs sont autorisés à en consommer lorsqu'ils ne participent pas aux compétitions.

    Sue Bird est quadruple championne olympique, titrée avec l'équipe nationale américaine en 2004, 2008, 2012 et 2016, et double championne du monde, en 2002 et 2010.

    Auparavant, les hackers de Fancy Bears avaient publié des documents selon lesquels le nageur Michael Phelps, le sportif le plus titré et le plus médaillé de l'histoire des Jeux olympiques, consommait de la gabapentine, médicament antiépileptique parfois utilisé comme drogue récréationnelle. Or, cette même substance aide également à soulager les convulsions, les crampes et les spasmes musculaires provoqués par des entraînements intensifs.

    Dans le même temps, Draymond Green, champion olympique et champion NBA en 2015 avec les Warriors de Golden State, a avoué lors d'un test réalisé en avril 2016 avoir utilisé du tegretol, médicament antiépileptique qui est également efficace pour soulager la douleur chronique due à des lésions des nerfs suite à une blessure ou à une maladie.

    En septembre dernier, le groupe Fancy Bears a piraté les serveurs de l'AMA avant de révéler au grand public les informations sur les méthodes employées par plusieurs célèbres athlètes pour consommer des produits dopants sous couvert d'usage thérapeutique.

    Parmi les sportifs mis en cause figuraient les soeurs Williams et Rafael Nadal, la basketteuse Elena Delle Donne, la quadruple championne olympique de gymnastique artistique Simone Biles, ainsi que les cyclistes britanniques Chris Froome et Bradley Wiggins.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Union internationale de biathlon disculpe 22 Russes suite au scandale de dopage
    Dopage d’athlètes américaines, l’AMA furieuse contre les lanceurs d’alerte
    Dopage en Russie: un juriste américain torpille le rapport McLaren
    Tags:
    stéroïdiens, athlètes, dopage, Fancy Bears, Agence mondiale antidopage (AMA), Sue Bird, Michael Phelps
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik