International
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
35693
S'abonner

Moscou ne discute pas d'une éventuelle restitution de la péninsule de Crimée à l'Ukraine avec ses partenaires étrangers et n'envisage pas de le faire à l'avenir, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

"Quant à la restitution de la Crimée, ce sujet ne sera jamais évoqué, car il est indiscutable. La Russie ne discute pas de questions relatives à son territoire avec ses partenaires étrangers", a fait savoir M. Peskov lors d'un point presse.

Selon lui, le nouveau président américain Donald Trump n'a pas évoqué le destin de la Crimée au cours de son récent entretien téléphonique avec Vladimir Poutine.

"Le président russe ne cesse d'expliquer, patiemment et de la façon répétée, à ses partenaires et interlocuteurs les raisons qui ont poussé les habitants de la Crimée à solliciter la protection russe et à rattacher leur région à la Russie", a indiqué le porte-parole.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum organisé en mars 2014 suite à la révolte populaire qui avait entraîné la chute du pouvoir du président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Les résultats de ce vote n'ont jamais été reconnus par Kiev ni par les pays occidentaux.

Plus tôt dans la semaine, le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer a annoncé que le président Trump avait "clairement indiqué" qu'il s'attendait à voir la Russie restituer la Crimée à l'Ukraine tout en "souhaitant pleinement" une bonne entente avec la Russie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

«Notre terre»: la Russie informe les USA qu'elle ne «restituera» pas la Crimée
Restituer la Crimée, une demande US «aussi irréaliste que celle de rendre l’Alaska»
Provocations: la Crimée demande à l’Occident de raisonner Kiev
Tags:
restitution, Sean Spicer, Donald Trump, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook