Ecoutez Radio Sputnik
    Hacker

    Les USA le premier pays d’origine des cyberattaques

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    61166920

    Un quart des cyberattaques proviennent du territoire américain, ce qui fait des USA le premier pays d’origine des attaques informatiques. La Russie n’occupe que le 5e rang dans cette liste, alors que le nombre de cyberattaques contre son territoire a triplé en un an pour dépasser les 70 millions.

    Les États-Unis occupent le premier rang mondial parmi les pays d'origine des cyberattaques, a annoncé mercredi la société américaine Akamai Technologies dans un rapport consacré à la sécurité sur Internet.

    Selon le rapport, 24 % des attaques par déni de service (DDoS) proviennent des États-Unis, qui se sont hissés au premier rang au quatrième trimestre de 2016.

    Viennent ensuite le Royaume-Uni (10 %), l'Allemagne (7 %) et la Chine (6 %), note Akamai Technologies, une société spécialisée dans la mise à disposition de serveurs de cache pour les entreprises et la lutte contre les cyberattaques.

    La Russie n'occupe que le 5e rang avec 4,4 % des attaques informatiques.

    Dans le même temps, le nombre de cyberattaques visant les sites russes a triplé en 2016 par rapport à 2015 pour dépasser les 70 millions, et plus de 60 % de ces attaques proviennent de l'étranger, d'après Oleg Khramov, secrétaire adjoint du Conseil de sécurité russe.

    « En 2016, les sites Internet russes ont été la cible de plus de 70 millions de cyberattaques. Le nombre des attaques DDoS a presque triplé par rapport à 2015 », a indiqué mercredi M. Khramov lors d'une conférence consacrée à la cybersécurité de l'infrastructure sensible dans l'OSCE, organisée à Moscou.

    Début décembre 2016, le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie a annoncé que des services secrets étrangers préparaient des attaques DDoS d'envergure visant à déstabiliser le système financier russe.

    La société de télécommunications nationale Rostelecom a confirmé cette information avant de préciser qu'elle avait repoussé les cyberattaques contre cinq grandes banques et institutions financières.

    La Sberbank, la plus grande banque russe, a annoncé avoir enregistré et repoussé plusieurs attaques informatiques importantes. Au total, la Sberbank a été la cible de 74 attaques en 2016.

    Dans ce contexte, le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré que des services de renseignement étrangers étaient à l'origine des attaques contre les institutions financières russes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Rencontre Trump-renseignement US: pas d'influence des hackers russes sur la présidentielle
    Menace de cyberattaques US: Moscou ne se laissera pas intimider
    Les USA accusent la Russie de cyberattaques, mais «oublient» un détail…
    Les USA prêts à lancer une cyberattaque contre la Russie
    Tags:
    cybersécurité, hackers, cyberattaque, Akamai Technologies, Oleg Khramov, Royaume-Uni, Chine, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik