Ecoutez Radio Sputnik
    Wilbur Ross

    Wilbur Ross va-t-il subir le sort de Michael Flynn?

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    12518
    S'abonner

    Le milliardaire Wilbur Ross, pressenti pour le poste de secrétaire US au Commerce, risque de connaître le même sort que Michael Flynn, ex-conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale limogé après la révélation de ses liens avec Moscou.

    Si Michael Flynn a perdu sa position en raison de ses rapports présumés avec la Russie, le futur secrétaire US au Commerce Wilbur Ross pourrait être pénalisé pour ses « liens étroits » avec Pékin, estime le journal chinois Huanqiu Shibao. M. Ross fait déjà l'objet d'une attention particulière de la part des médias américains : ainsi, le Wall Street Journal vient d'annoncer qu'il compte conserver ses parts dans 11 compagnies privées, dont le groupe Diamond S Shipping financé en partie par le gouvernement chinois.

    Le Huanqiu Shibao rappelle que Wilbur Ross a maintenu de nombreux contacts avec la partie chinoise avant de rejoindre l'équipe de Trump. Pourtant, lors des audiences devant le Sénat américain en janvier dernier, il a accusé la Chine d'être la « plus protectionniste » des grandes économies et de ne pas respecter les principes du commerce honnête.

    Pour Mikhaïl Beliaïev de l'Institut des marchés boursiers et de la gestion, le 45e président des États-Unis s'est retrouvé « dans une situation difficile », ce qui l'oblige à construire « une équipe idéale », et la personnalité de Wilbur Ross semble assez vulnérable dans cette optique.

    « Un conflit d'intérêts est bien évident dans cette affaire (…). Les adversaires de Trump instrumentaliseront certes cette situation pour jouer « la carte chinoise » et porter atteinte au commerce entre les USA et la Chine, ce qui sera ensuite interprété comme un échec de l'administration en place », explique M. Beliaïev dans un entretien avec Sputnik.

    Pour sa part, Bian Yongzu, du centre des études financières de l'Université Renmin de Chine, estime que les déclarations de M. Ross visent en réalité à « sonder le sol » dans la recherche d'un compromis avec la Chine. « Ross n'a pas d'expérience en politique, et il faut qu'il traverse une certaine période de transition », constate l'interlocuteur de l'agence.

    « Si Wilbur Ross adopte une attitude plus rationnelle après sa nomination, de nouvelles possibilités pourront s'ouvrir pour le commerce sino-américain et le risque de grandes guerres commerciales sera minimisé », a indiqué l'expert chinois.

    Les liens entre Wilbur Ross et la Chine suscitent d'autant plus d'intérêt dans le contexte des informations publiées récemment par le South China Morning Post. Selon le journal hongkongais, Michael Flynn s'est entretenu avec le conseiller des affaires de l'État chinois Yang Jiechi une semaine avant l'entretien téléphonique entre Donald Trump et Xi Jinping. Selon le professeur de l'université de Nankin Zhu Feng, cité par le journal, M. Flynn était « l'une des principales figures au sein de l'équipe Trump prête à interagir avec la Chine ». « Il semble que ce canal de communication a été coupé », conclut M. Zhu.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un journal chinois menace Trump pour son refus de reconnaître la «Chine unique»
    Mer de Chine du Sud: Trump changera-t-il la politique US?
    Pékin promet de riposter aux «provocations» de Trump
    Tags:
    relations, coopération, commerce, Diamond S Shipping, département du commerce des Etats-Unis, Mikhaïl Beliaïev, Wilbur Ross, Michael Flynn, Donald Trump, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik