Ecoutez Radio Sputnik
    Le parlement européen a ratifié l’accord de libre-échange entre la France et le Canada

    CETA : Macron est clair, aux autres de se décider

    Vincent Kessler
    International
    URL courte
    Gaëlle Nicolle
    Accord de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA) (30)
    473882455

    Le CETA vient de franchir un nouvel obstacle : le parlement européen a ratifié cet après-midi l’accord de libre-échange entre la France et le Canada. Le texte sera mis en application de façon provisoire dès le 1er mars : mais qu’adviendra-t-il si un candidat qui s’y oppose est élu en France?

    Paul Zurkinden, vice-président de Critique de la raison européenne, diplômé de Sciences Po ParisControversé. C'est bien le moindre qualificatif que l'on puisse appliquer au CETA, un traité qui a réuni contre lui 3,5 millions de signatures au bas d'une pétition européenne et qui, pour ne parler que de la France, fait l'unanimité plus ou moins franche de tous les candidats à la présidentielle… ou presque. Seul Emmanuel Macron est clairement en faveur de ce traité de libre-échange, estimant qu'il « améliore objectivement les choses dans notre relation commerciale avec le Canada ».

    Les trois eurodéputés candidats à l'élection présidentielle française, Yannick Jadot (écologiste), Marine Le Pen (extrême-droite) et Jean-Luc Mélenchon (extrême-gauche), ont dénoncé mercredi devant le Parlement européen, avec des arguments différents, le traité. Pour Yannick Jadot, « la droite européenne et une partie des socialistes sacrifient le projet européen au nom du "big business" ». Pour la présidente du FN, « c'est un traité scélérat vis-à-vis du peuple européen », qui met en péril des centaines de milliers d'emplois. Pour Jean-Luc Mélenchon, ce vote est un « mauvais coup contre l'Europe », les « générations futures s'en souviendront, au moins à l'élection présidentielle de France de 2017 ». Mais que se passerait-il si un opposant au CETA était élu et obtenait une majorité parlementaire claire? Paul Zurkinden, Secrétaire national Mouvement Républicain et Citoyen, nous répond:

    « La France est un grand pays, on dispose toujours d'une marge de manœuvre si on s'en donne les moyens. De nombreux candidats sont opposés à ce traité, mais encore faut-il s'en donner les moyens. Cela implique un bras de fer avec l'UE, pour faire voter le Parlement national contre le traité, et à ce moment-là on aurait des discussions plus musclées avec la Commission européenne, soit simplement de sortir de ce traité par les voies classiques, c'est-à-dire en faisant un acte de renonciation du traité. Cela implique des moyens politiques, au niveau du droit, on peut sortir d'un traité comme le CETA. Ça implique du courage, et je m'interroge sur des candidats très pro-européens comme Benoît Hamon, pour savoir s'il irait au bout de cette logique-là. »

    Au sein du parlement européen, les opposants sont connus de longue date. Les Verts, l'extrême-gauche, l'extrême-droite et certains socialistes sont contre. Mais la délégation Socialiste et Démocrate (S & D, le deuxième groupe du Parlement) a été particulièrement ébranlée par le CETA. Une partie, minoritaire certes, de ses membres s'y est opposée. Les autres, avec la droite du Parlement, constituent le cœur des parlementaires européens qui a soutenu l'accord avec le Canada.

    Le candidat d'En Marche!, Emmanuel Macron s'est prononcé ouvertement en faveur du CETA, et c'est le seul parmi les candidats à la présidentielle à assumer cette position: « Nous avons souverainement décidé de transférer au niveau de l'Europe cette politique commerciale et je vous dis que c'est plus efficace pour notre souveraineté collective. »

    François Fillon, le candidat LR, est plus mitigé. Il regrette la signature d'« un accord avec un grand pays en dehors de la communauté européenne, alors même qu'au sein de l'Union, les règles ne sont pas les mêmes pour tous », tout en estimant que le CETA de « bon accord ». Le groupe Parti populaire européen (PPE), auquel appartiennent les eurodéputés Les Républicains, est en faveur du traité.

    Donc dans l'éventualité où l'un des ces deux candidats remportaient la présidentielle, le traité pourrait être ratifié sans trop de difficulté.

    Même si Benoît Hamon est, lui, contre et estime que « l'on sacrifie nos libertés et notre environnement pour quelques hypothétiques points de croissance », Djordje Kuzmanovic, Secrétaire national du Parti de Gauche, est plutôt pessimiste quant aux issues de secours:

    « La question à se poser c'est "est-ce que les candidats sont réellement contre le CETA", c'est-à-dire les traités de libre-échange, car c'est de cela dont il s'agit. La réalité des votes au parlement européen, où les décisions prises au plan national, que soit par ceux qui ont été dans le gouvernement Hollande ou Les Républicains avant, montrent qu'ils ne sont pas opposés à ces traités.

    De toute façon, la question ne se posera pas. D'une certaine manière, on peut dire qu'il n'y a que Macron qui soit un tout petit peu franc sur cette question. Mais on ne peut pas croire un seul instant que Fillon irait contre le CETA, ni même malheureusement Benoît Hamon. On ne peut pas croire que ceux qui ont toujours défendu ces traités-là, qui ont toujours défendu l'Union européenne, et défendu des traités qui vont à l'opposé du vote populaire comme c'était le cas en 2005 avec le Traité de Lisbonne, s'opposent aujourd'hui au CETA. »

    Après 7 ans de négociation (et de mobilisation), le décrié CETA a franchi une nouvelle étape vers sa ratification totale. Le traité a fait l'objet d'un vote en plénière devant le Parlement européen à Strasbourg: 408 députés européens se sont exprimés en sa faveur, contre 254. Il entrera partiellement en vigueur à partir d'avril:

    Ce qui est quand même surprenant, c'est que l'accord entre en vigueur. C'est un accord mixte, droit européen et droit national, qui entre en vigueur avec uniquement un vote du parlement européen. Sans aucune consultation des parlements nationaux, il va entrer en vigueur dès avril pour une durée de trois ans, sans que les parlements nationaux puissent être consultés. Pendant trois ans, on aura cette mise en concurrence là, des essais d'un traité duquel on n'est pas parti parce qu'on ne l'a pas signé pour le moment. C'est tout de même assez choquant pour la méthode démocratique qui est, à mon sens, largement bafouée dans ce cas-là.

    Sans surprise donc, le CETA a été ratifié, puisque la majorité au Parlement européen, les conservateurs, les libéraux et la majorité des sociaux-démocrates plaidaient en sa faveur. Les 38 assemblées régionales et nationales — en France le Parlement et le Sénat — doivent encore donner leur feu vert, ce qui pourrait créer de nouveaux obstacles.

    Un scénario similaire au Parlement de la région francophone belge de Wallonie (sud de la Belgique) n'est pas exclu. Il exigeait une meilleure protection des services publics et des normes sociales et environnementales et sa résistance a permis d'arracher quelques concessions de dernière minute.

    Dossier:
    Accord de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA) (30)

    Lire aussi:

    CETA, la « fin de la démocratie » ?
    Tags:
    CETA/AECG, Parlement européen, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Canada, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    • avatar
      CocoChannel
      Pas étonnant que Macron approuve, il est le candidat des banques et des grands groupes qui pourront mettre en œuvre la ruine de la France, avec une efficacité renforcée, grâce au CETA.
      Ce candidat n'est qu'une arnaque créée par ceux qui le financent, afin qu'il crie "Vive l'Europe" ce qui au passage, est une formulation volontairement inexacte, et "Vive le CETA". Il est aussi faux que les fans qui l'accompagnent dans ses meetings, où tout est préfabriqué, exactement comme l'a été la créature centrale.
      Des vidéos édifiantes. Après le "Petit journal" qui avait décrypté les soutiens très peu français de "En Marche", voici l'autopsie de ses meetings :
      www.youtube.com/watch?v=3BPckfQ8N7c
      Déjà plus de 100 000 vues.
      Version courte :
      www.youtube.com/watch?v=E9t08A3TylA
    • avatar
      CocoChannelen réponse àDolinduz(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Dolinduz,
      Le TTIP n'a pas changé de nom. L'appellation TAFTA, c'est la version française de TTIP, l'anglaise.
      Mais le CETA a toujours été envisagé comme un cheval de Troie des grands groupes américains qui sévissent dans le pays, en attendant le TTIP, qui semble avoir du plomb dans l'aile...tant que Trump occupera le Bureau Ovale, ou tant qu'on ne l'aura pas fait changer d'avis.
      Depuis qu'il a laissé Flynn partir, et ses propres déclarations sur la Crimée, j'ai de sérieux doutes.
    • avatar
      nchab38
      MLP et son groupe ENL viennent de voter contre le CETA au parlement
      Européen , , contrairement aux autres politiques LR/PS et autres...

      www.youtube.com/watch?v=lY1PZjUOxjE
    • avatar
      nchab38en réponse àCocoChannel(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      CocoChannel, Bravo pour vos liens je les avais vus , très intéressant , il faut
      en retransmettre un peu partout pour faire dégonfler cette baudruche artificielle .
    • avatar
      grandloup74
      "Macron est clair..." Autant que Hollande lorsqu'il affirmait que ses ennemis etaient la finance ? En fait, ces deux là sont clairs comme de l'eau de boudin ! Ceux qui les croient ne sont pas clairs !!!
    • avatar
      Sans dents
      La tafiote est pour le CETA. Le PDG de radio France, son petit copain le soutient jusqu'au fion.
    • avatar
      grandloup74
      Macron, pire que sarkozy et hollande réunis ! On croyait ça impossible, et pourtant... Le simple fait qu'il puisse faire ne serait ce que 20% aux élections, en dit long sur la propension des moutons français qui veulent se faire dévaliser ! Un vrai troupeau de ... !
    • avatar
      huggygayaen réponse ànchab38(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      nchab38, Marine Le Pen à toujours été contre le CETA ET TAFTA.Elle est cohérente,c'est la seul qui peut redresser la France ,les paysans qui ont mis un temps fou pour comprendre que l'UE ne leur apportait rien même pas les subventions qui sont prise dans ce que les Français verse à l'UE,vont regretter amèrement si il ne se mobilise pas pour les élections et les autres aussi ,j'ai l'impression que l'on joue notre va-tout.
    • capatarate33
      Le 49.3 a la sauce Macron
      Encore une raison pour voter MLP .
    • Article-35
      Putain ! on va crouler sous le sirop d'Erable !
    • avatar
      serge.peon-2
      Il sera citoyen de voter au premier tour pour un candidat anti Européen et si il n'y en a pas au second tour, voter blanc ou carrément s'abstenir.
    • Skevin
      Il s'agit, comme d'habitude d'étendre le champ de la marchandisation: santé, éducation... doivent générer des profits. Aucun domaine ne doit échapper à la loi du profit! Par ailleurs il s'agit de nous dépouiller de tous nos droits démocratiques en les confiant à des instances non démocratiques: "tribunaux" commerciaux...qui pourront attaquer n'importe quel état ou n'importe qui s'opposant à leur profit. Il y a eu un exemple au Canada où une société privée a attaqué la Poste qui lui faisait de l'ombre. Évidemment tout cela sans obligation aucune, par exemple, un état puissant comme les USA, ne s'engage jamais à rien et pourra toujours décréter d'embargo, illégalement (un crime au sens des lois internationales) quiconque lui déplaît. La loi des entreprises! Un petit coté IIIème reich non?
    • avatar
      nchab38
      Article-35, NON pas Dupont Aignan un de trop qui fera perdre le camp patriote
      lui ne sert que de sous-marin pour les LR contrairement à ce qu'il dit comme poisson et tant d'autres....Assez de tergiversations !
    • avatar
      nchab38en réponse àserge.peon-2(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      serge.peon-2, Ce sera les divisions souverainistes au 1er tour qui feront perdre le camp ds Patriotes et vous en serez responsable !
    • Article-35en réponse ànchab38(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      nchab38, Vous le connaissez mal, ou vous êtes victimes des parasites de la presse et de la finance? Lisez bien son programme, les patriotes ne sont ni de gauche, ni de droite, mais de France ?
      Il est le SEUL a s’être opposé depuis le début a cette UE anti démocratique ?
    • Article-35en réponse ànchab38(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      nchab38, Si vous vous dites Patriotes, vous devez choisir un souverainiste, pas un gugus de droite ou de gauche qui n'aura que le soutient possible de tout juste 1/3 des votants, comme depuis 30 ans ?
    • Article-35
      Ceta c'est la grosse baleine noire de Ggoldman sachs et Rotschild !
    • avatar
      bcplatrier
      di Dié garette ; Il est vrai que Alain dit de tres nombreuse vérité mais de mon point de vue ;il s,est completement discréditer ces derniers mois a partir du moment ou sidéré;je l,ai vue lui qui maitrise la boxe anglaise.... s,en prendre physiquement a un opposant qui ne le menaçait nullement... et qui dailleur n'était meme pas de taille...je été sideré de sa réaction somme toute irréfléchi et démesuré, bref je l,ai trouvé laid et décevant.... qu'il commence dont par aller suivre un beaux programme de maitrise de ses émotion ...lui qui semble ignorer le droit a la liberté d,expression....
    • avatar
      bcplatrier
      Bon !! quel choix vous reste t'il ?? un macreau inveteré et une pucelle....jai bien hate de voir la prédilection des francais-se...
    • avatar
      CocoChannelen réponse ànchab38(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      nchab38,
      184 302 ce matin ! Ca tourne !
      Et ça va tourner plus encore, puisque Sputnik a repris l'info. et lui consacre un article. On nous écoute...
      fr.sputniknews.com/france/201702161030124341-france-macron
    Afficher les nouveaux commentaires (0)