Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    Assad: ce sont les Syriens et non Poutine qui sont les décideurs en Syrie

    © Photo. SANA
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
    11324
    S'abonner

    Selon le président syrien Bachar el-Assad, Moscou mène des opérations antiterroristes en Syrie tout en respectant la souveraineté de ce pays et le président russe Vladimir Poutine n’influe pas sur la prise de décisions en Syrie.

    Ce sont les Syriens qui prennent les décisions dans leur pays et non le président russe Vladimir Poutine. La Russie respecte la souveraineté de la Syrie, a déclaré jeudi à Damas le président syrien Bachar al-Assad.

    « En Syrie, c'est nous qui prenons les décisions. Quant aux autres pays, je ne peux parler en leur nom. Les Russes respectent notre souveraineté, à chaque étape qu'ils ont franchie, qu'elle soit d'ordre stratégique ou tactique, ce fut en coopération avec la Syrie. Ils n'ont jamais rien fait sans nous consulter », a indiqué le dirigeant syrien à la radio Europe 1 et à la chaîne de télévision TF1.

    Selon lui, l'aide de Moscou a été cruciale dans l'affaiblissement des groupes terroristes État islamique (Daech) et Front al-Nosra en Syrie.

    « Il est certain que le soutien des Russes a été crucial dans l'affaiblissement de Daech et du Front al-Nosra. Parce que ces groupes s'étaient mis à s'entendre quand la coalition américaine a commencé ses attaques, sa campagne cosmétique. Et ils ont progressé jusqu'à ce que les Russes interviennent et les poussent à se rétrécir. C'est une réalité », a noté le président al-Assad.

    Le président syrien a accordé cette interview au moment où des consultations multilatérales sur la paix en Syrie se déroulent à Astana, au Kazakhstan. Les consultations ont réuni mercredi les représentants des autorités et de l'opposition syrienne, ainsi que de la Russie, de l'Iran, de la Turquie, de la Jordanie et des Nations unies. D'après un participant aux consultations, les résultats de la séance programmée pour ce jeudi influeront sur le sort des négociations inter-syriennes qui débuteront le 23 février à Genève.

    Les consultations d'Astana s'inscrivent dans le prolongement des négociations tenues dans la capitale kazakhe les 23 et 24 janvier à l'initiative du président russe. Vladimir Poutine avait proposé de créer un terrain de discussion supplémentaire consacré sur le processus de paix syrien et les présidents turc et kazakh avaient soutenu cette idée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

    Lire aussi:

    Cessez-le-feu en Syrie: la presse salue une «victoire» de Poutine
    Assad à Poutine: «je suis prêt à respecter le cessez-le-feu en Syrie»
    Poutine: le soutien russe décisif dans la lutte contre les terroristes en Syrie
    Tags:
    souveraineté, lutte antiterroriste, Europe 1, TF1, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik