Ecoutez Radio Sputnik
    Affaire Flynn: pas de poursuites du FBI

    Affaire Flynn: pas de poursuites du FBI… pour le moment

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    5194

    Le FBI ne devrait pas lancer de poursuites contre l’ex-conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Michael Flynn, à moins que de nouvelles informations ne fassent surface. De surcroît, M. Flynn continue à nier avoir évoqué les sanctions avec l’ambassadeur russe.

    Le Bureau fédéral d'enquête (FBI) n'envisage pas de poursuivre l'ex-conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Michael Flynn, annonce la chaîne de télévision CNN citant sources de l'institution. Cependant, le FBI continue l'enquête afin d'étudier l'affaire Flynn plus en détails.

    Le Washington Post a aussi signalé que le FBI avait interrogé Michael Flynn, ce dernier ayant toutefois nié avoir parlé des sanctions avec l'ambassadeur russe, Sergueï Kisliak. Cet entretien avec les services spéciaux américains aurait pu déboucher sur des poursuites contre Flynn, mentir au FBI étant un délit. En outre, le Bureau aurait pu utiliser contre lui la loi de 1799 qui interdit aux personnes privées de faire la diplomatie.

    Néanmoins, les sanctions étant une notion floue sans définition précise, le FBI a peu de chances d'engager des poursuites pénales. De plus, Michael Flynn a assuré qu'il ne se rappelait pas de l'intégralité de sa conversation avec Sergueï Kisliak.

    Auparavant, les médias ont affirmé qu'en décembre 2016, M. Flynn aurait évoqué avec Sergueï Kisliak les sanctions antirusses, l'équipe de Donald Trump et l'ex-conseiller lui-même ayant démenti ces accusations. Le Kremlin a de son côté déclaré que la conversation téléphonique entre Michael Flynn et Sergueï Kisliak avait été mal interprétée.

    Dans une interview accordée au média américain le Daily Caller publiée mardi 14 février, M. Flynn a affirmé ne pas avoir parlé des sanctions avec M. Kisliak, leur conversation ayant en réalité porté sur les 35 diplomates russes expulsés des États-Unis en décembre dernier.

    C'est le général Keith Kellog, secrétaire général du Conseil de sécurité nationale, qui assurera l'intérim, le temps que le président américain lui trouve un successeur.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Affaire Flynn: le New York Times et d'autres médias US dupés par un faux compte Twitter
    Wilbur Ross va-t-il subir le sort de Michael Flynn?
    Démission du conseiller de Trump: Flynn dévoile sa conversation avec l'ambassadeur russe
    Tags:
    poursuites, accusations, Kremlin, FBI, Michael Flynn, Donald Trump, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik