International
URL courte
28335
S'abonner

La barrière de Ceuta a vu ce matin affluer des centaines de migrants illégaux en provenance du Maroc. Quelque 500 personnes ont réussi à pénétrer le territoire de cette ville pour rejoindre ensuite le continent européen.

Près de 500 migrants illégaux ont effectué vendredi matin une irruption massive sur le territoire de Ceuta, une ville autonome espagnole sur la côte nord de l'Afrique.

Pour pénétrer sur ce territoire ayant une frontière directe avec le Maroc, les migrants ont franchi simultanément la barrière de Ceuta, grillage hérissé de fil barbelé installé à la frontière.

Une partie d'entre eux ont été arrêtés, mais quelque 500 personnes ont réussi à fuir et se cachent actuellement dans les quartiers de la ville espagnole. Comme l'informe la corporation audiovisuelle publique espagnole RTVE, certains d'entre eux se sont déjà présentés au centre provisoire d'hébergement de migrants de Ceuta, d'ailleurs déjà bien rempli.

Les services médicaux locaux ainsi que les antennes locales de la Croix-Rouge fournissent actuellement de l'aide aux migrants, dont plusieurs se sont blessés en franchissant le grillage.

La barrière de Ceuta est régulièrement l'objet d'attaques de migrants illégaux, tentant de pénétrer en Espagne en passant par cette enclave européenne en Afrique du Nord. La dernière évasion massive remonte au mois de décembre dernier. Ce sont alors 438 migrants qui avaient réussi à s'introduire à Ceuta. 49 d'entre eux ont été blessés.

Rappelons que suite à l'afflux massif de migrants proche-orientaux, afghans et nord-africains, le contrôle frontalier à l'intérieur de l'espace Schengen a été prorogé jusqu'à fin mai 2017.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Le maire d’une ville italienne dit niet aux migrants
Cette Hongrie accueillante qui héberge les migrants dans des conteneurs
La mairie de Calais veut-elle empêcher les migrants de se laver?
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Tags:
Espace Schengen, migrants, Maroc, Europe, Espagne, Ceuta
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook