Ecoutez Radio Sputnik
    Aden

    Conseiller du président yéménite: le gouvernement ne sera pas dissout

    © Wikipedia/ Jialiang Gao
    International
    URL courte
    0 22802

    La situation au Yémen demeure indécise. Pourtant, les rumeurs concernant les activités et les intentions des autorités du pays, en particulier sur la dissolution envisagée du gouvernement, ne sont pas basées sur la réalité, indique un conseiller du président yéménite dans une interview accordée à Sputnik.

    La crise yéménite reste irrésolue. Dans cette situation, les rumeurs politiques courent. Cependant, elles déforment la réalité du Yémen, signale Abdel Aziz al Muflahi, conseiller du président du pays Abdrabbuh Mansour Hadi, dans une interview accordée à Sputnik.

    « J'affirme avec ferveur que toutes les rumeurs sur la dissolution du gouvernement ou la destitution du ministre des Affaires intérieures sont des pures fantasmes et des rumeurs intentionnellement diffusées qui n'ont rien à voir avec la réalité. En ce qui concerne la rotation au sein du cabinet des ministres, c'est un processus permanent, parce que nous cherchons le meilleur candidat pour chaque poste. Ces processus naturels ont lieu, mais ils n'ont rien à voir avec un coup d'État ou un changement radical de la direction politique », indique le conseiller.

    En évoquant l'incident à l'aéroport d'Aden, l'homme politique souligne qu'il n'y avait aucune activité de combat : un attentat contre un des membres du commandement militaire a été perpétré, un point de défense près de l'aéroport a été attaqué, il y a eu sept morts et 11 blessés parmi les forces yéménites. Selon le conseiller, les hélicoptères sont arrivés suite à une incompréhension entre les militaires et les forces de sécurité.

    Les pouvoirs du président yéménite lui ont permis de transférer le parlement et la Banque centrale de Sanaa à Aden, une décision qui s'explique par l'intention de stopper l'aggravation de la situation intérieure, signale le conseiller.

    « Le président l'a fait pour stopper l'aggravation de la situation et pour sauver le pays des destructions systématiques que les insurgés ont commis à Sanaa et dans d'autres régions où ils ont réussi à pénétrer. Nous nous retrouvons dans des circonstances exceptionnelles, dans un état de guerre. Les activités du président étaient stratégiquement fondées et nécessaires pour sauver le pays », déclare l'homme politique.

    Selon le conseiller, seuls des efforts communs pourraient mettre fin au conflit et aux souffrances de la population yéménite.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Une guerre oubliée: «le Yémen est victime d’un blocus informationnel»
    La cible d’une opération US secrète au Yémen révélée
    Le cessez-le-feu violé au Yémen une heure après son entrée en vigueur
    15 civils tués dans des frappes de la coalition arabe au Yémen
    Tags:
    parlement, Aden, Sanaa, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik