International
URL courte
798
S'abonner

La Chine mise sur l’Union européenne dans le domaine du commerce et des investissements: comme le montrent les négociations tenues à Bonn, l’actuelle marche diplomatique de Pékin pourrait devenir décisive. Sputnik a interviewé des experts sur le sujet, et ils voient de grandes perspectives pour la Chine en Europe.

Les négociations au niveau des ministres des Affaires étrangères tenues à Bonn, en Suisse, s'apparentent à une grande victoire diplomatique pour la Chine. Du côté du Royaume-Uni, le ministre Boris Johnson a prôné l'interaction sino-britannique et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a promis le soutien de l'UE pour reconnaître enfin la Chine comme économie de marché, apprend-on des communiqués du ministère chinois des Affaires étrangères.

Pour le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, ces déclarations ont sans nul doute marqué un tournant: elles interviennent tout juste après l'annonce de l'initiative de l'Allemagne, de la France et de l'Italie chargées de stopper les investissements chinois dans l'Union européenne. Le Financial Times indiquait qu'une telle proposition aurait pu être prise en compte.

Dans cette situation, les promesses des partenaires européens prouvent que le Royaume-Uni et l'Union européenne portent une attention particulière aux relations avec la Chine, signale l'expert du Centre des recherches eurasiatiques de l'Académie diplomatique du ministère russe des Affaires étrangères Andreï Volodine dans une interview accordée à Sputnik.

« Ils (les Européens, ndlr) considèrent le marché chinois comme perspectif. Ils comprennent, bien sûr, les conséquences négatives du processus de la désindustrialisation pour l'UE, les États-Unis et le Royaume-Uni. Les électeurs en sont mécontents. Le Brexit, les élections américaines et les intentions électorales allemandes le reflètent. Tout ça influence, bien entendu, le ton et le caractère des négociations avec le ministre chinois des Affaires étrangères », déclare l'expert.

Selon lui, il ne faut pas oublier que les communautés chinoises à travers le monde sont les propriétaires d'un capital de 3 000 ou 4 000 milliards de dollars et même si ce chiffre est surestimé de deux fois, il s'agit d'un instrument très important dans les relations commerciales et économiques.

Ainsi, le statut de l'économie de marché représenterait un des éléments cruciaux dans cette course diplomatique et économique chinoise. L'Union européenne veut reconnaître la Chine économie de marché et cette volonté est devenue urgente, estime l'expert dans le domaine macroéconomique du Centre des études financières de l'Université populaire de Pékin Jia Pujing dans une interview accordée à Sputnik.

« Nous voyons que l'Europe est remplie de contradictions. Dans le même temps, je crois qu'au niveau des gouvernements, les pays de l'UE comprennent qu'il est nécessaire de renforcer et d'approfondir la coopération commerciale et économique avec la Chine. C'est pourquoi ils devraient également reconnaître la Chine économie de marché », signale l'expert.

La Chine montre clairement ses intentions de s'installer sur les marchés européens : il s'agit de domaines complètement différents, allant du cinéma aux hautes technologies. Les négociations tenues entre les ministres des Affaires étrangères peuvent être considérées comme une grande avancée diplomatique de Pékin dans cette direction.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Trump promet un «niveau inédit» de coopération avec la Chine
Washington et Tokyo forcent la Chine à perfectionner son arsenal nucléaire
La Chine contre le déploiement du bouclier antimissile US en Corée du Sud
La Chine veut devenir leader sur le marché cinématographique mondial
Tags:
marchés, Union européenne (UE), Chine, Asie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook