12:34 09 2019
      Angela Merkel

      Merkel : la Russie et l’Occident ont des intérêts communs dans la lutte antiterroriste

      © REUTERS / Kai Pfaffenbach
      International
      53e Conférence de Munich sur la sécurité (2017) (11)
      269

      La chancelière allemande Angela Merkel estime que la Russie et l'Occident ont des intérêts communs dans la lutte contre le terrorisme international, idée influencée «par la position de Donald Trump», selon le sénateur russe Alexeï Pouchkov.

      La Russie et l’Occident ont des intérêts communs dans le domaine de la lutte contre le terrorisme international, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel lors de la Conférence sur la sécurité de Munich qui se tient actuellement.

      « Il est important pour moi de poursuivre la mise en œuvre de l'Acte fondateur sur les relations entre l'Otan et la Russie, de continuer le travail du Conseil Russie–Otan et la lutte commune contre le terrorisme islamique », a souligné la chancelière.

      Elle a en outre ajouté que Moscou comme et l’Europe avaient le même intérêt en la matière, et pouvaient agir ensemble.

      « Nous avons les mêmes intérêts en la matière et nous pouvons agir ensemble sur cette question », a-t-elle dit.

      Elle a également appelé à ne pas renoncer à l'Acte fondateur sur les relations entre l'Otan et la Russie même en ces « temps difficiles ».

      « Il est indispensable de ne pas renoncer à l'Acte fondateur sur les relations entre l'Otan et la Russie même en tenant compte de ces temps difficiles », selon Angela Merkel.

      Le sénateur russe Alexeï Pouchkov est d’avis que la déclaration d’Angela Merkel sur la nécessité de lutter ensemble contre le terrorisme international est influencée par la position du président américain Donald Trump, car la chancelière allemande n’avait pas l’habitude de prôner les actions antiterroristes conjointes.

      « Angela Merkel ne parle pas d’habitude de la lutte commune avec la Russie contre le terrorisme… C’est l'influence apparente de la position de Donald Trump », a écrit M. Pouchkov  sur son compte Twitter.

      Pourtant, la dirigeante allemande a déclaré que la communauté internationale n’avait pas réussi à améliorer les relations avec la Russie depuis l’époque de la guerre froide.

      « Nous n’avons pas d'ordre international clair, il n'y a toujours pas de relations stables avec la Russie », a déploré Angela Merkel. 

      Elle a toutefois promis de « travailler sans relâche » pour que l'Allemagne et la Russie  « parviennent à établir de bonnes relations malgré les divergences sur diverses questions ».

      Une cinquantaine de ministres des Affaires étrangères et une trentaine de ministres de la Défense participent à la 53e Conférence de Munich sur la sécurité, qui a lieu les 17-19 février.

      La conférence se concentrera sur l'avenir des relations transatlantiques et de l'Otan, l'état de la coopération européenne en matière de sécurité et de défense et les relations avec la Russie. La crise syrienne, la sécurité en Asie-Pacifique et la guerre de l'information sont également à l'ordre du jour.

      Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

      53e Conférence de Munich sur la sécurité (2017) (11)

      Et si Merkel perdait les élections fédérales de septembre prochain?
      Martin Schulz a-t-il les moyens de renverser Angela Merkel?
      Les sociaux-démocrates devancent la coalition Merkel dans les sondages
      L’élection de Steinmeier, un avertissement politique pour Merkel?
      lutte antiterroriste, OTAN, Donald Trump, Alexeï Pouchkov, Angela Merkel, Allemagne, Russie