Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

    Troupes US en Syrie: Téhéran met en garde

    © AFP 2019 Atta Kenare
    International
    URL courte
    291002
    S'abonner

    Le ministre iranien des Affaires étrangères a commenté l’information non confirmée de certains médias américains selon laquelle le Pentagone pourrait proposer au président Donald Trump d’envoyer des unités terrestres en Syrie.

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif estime que la présence des troupes américaines en Syrie pour lutter contre le groupe terroriste État islamique pourrait provoquer une escalade de l'extrémisme dans la région et aurait un impact sur la sécurité du reste du monde.

    « J'estime que la présence de troupes étrangères en territoire arabe signifie pour les extrémistes le moyen de s'unir et d'enrôler de nouveaux combattants parmi les jeunes privés de droits », a-t-il noté dans une interview accordée à la chaîne CNN.

    Mohammad Javad Zarif est convaincu que « l'occupation » de l'Irak par les États-Unis « a engendré Daech ».

    « Les hommes qui ont armé Daech, qui ont armé des groupes terroristes avaient armé auparavant Saddam Hussein et ont créé et armé Al-Qaïda », a déclaré le ministre iranien.

    Il a appelé à « ne pas répéter l'histoire ».

    Selon une information parue précédemment dans des médias américains, le Pentagone pourrait proposer au président des États-Unis d'envoyer les troupes en Syrie. L'information n'a pas été confirmée officiellement.

    Le 20 janvier, Donald Trump a été investi 45e président américain. Dans son discours d'investiture, M. Trump a annoncé que les États-Unis avaient l'intention de « renforcer les alliances existantes et d'en créer d'autres pour unir le monde civilisé dans la lutte contre le terrorisme islamique radical ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les USA ne cherchent-ils pas un prétexte pour une guerre contre l’Iran?
    Le ton monte entre Washington et Téhéran dans le Golfe
    Le trio Moscou-Ankara-Téhéran indispensable pour régler le conflit syrien
    Tags:
    présence militaire, troupes terrestres, extrémisme, Al-Qaïda, Etat islamique, Saddam Hussein, Donald Trump, Mohammad Javad Zarif, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik