Ecoutez Radio Sputnik
    Ali Larijani

    Téhéran aspire à une alliance stratégique avec Moscou au Proche-Orient

    © AP Photo / Vahid Salemi
    International
    URL courte
    45550
    S'abonner

    Les positions de Moscou et de Téhéran coïncidant sur une série de questions primordiales, la République islamique aspire à une alliance stratégique avec la Russie dans la région du Proche-Orient.

    La République islamique souhaite créer une alliance avec la Russie au Proche-Orient, a déclaré dans une interview à la chaîne libanaise Al Mayadeen le président du parlement iranien, Ali Larijani.

    Téhéran et Moscou « n'ont pas de divergences » sur les questions clés de l'ordre du jour proche-oriental, notamment sur le règlement intersyrien, a-t-il fait savoir.

    Ali Larijani a en outre salué l'idée de l'établissement d'un dialogue direct entre l'Iran et les pays arabes, y compris avec son principal rival régional, l'Arabie saoudite. Et de pointer que cette interaction devait se dérouler « sans aucun préalable ».

    L'Iran, la Russie et la Turquie sont les garants de la trêve en Syrie, pays déchiré depuis six ans par un conflit armé. C'est avec la médiation des pays en question que la capitale kazakhe, Astana, a accueilli les premiers pourparlers directs entre les autorités syriennes et l'opposition.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Russie, Turquie, Iran, échec à la déstabilisation !
    Trump voudrait «enfoncer un coin» entre la Russie et l'Iran, selon les médias
    L'Iran ouvrirait son espace aérien à la Russie pour les opérations en Syrie
    Tags:
    dialogue politique, alliance, Ali Larijani, Arabie Saoudite, Proche-Orient, Turquie, Russie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik