International
URL courte
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)
8252
S'abonner

La crise migratoire pousse les autorités allemandes à agir: si en 2016, le pays a expulsé 80.000 migrants à qui on a refusé l'asile, cette année, ce chiffre sera encore plus élevé, indique un représentant de la chancelière fédérale. Est-ce le calendrier électoral qui infléchit la politique ayant conduit le pays à ouvrir ses portes?

Après avoir expulsé, en 2016, 80 000 migrants, dont les demandes d'asile ont été rejetées, cette année, l'Allemagne s'apprête à dépasser ce chiffre, a signalé Peter Altmaier, représentant de la chancelière fédérale Angela Merkel, dans une interview accordée au journal Bild am Sonntag. Le responsable a également souligné la nécessité du fonctionnement correct du régime d'expulsions, afin de maintenir le haut niveau de soutien public pour le système d'asile.

« Nous avons renvoyé chez eux 80 000 personnes, dont les demandes d'asile ont été rejetées, c'est un record. Et le nombre va s'élever encore. Il y avait près de 700 000 demandes d'asile en 2016 et près de 300 000 ont été rejetées. Nous renverrons ces individus chez eux rapidement, parce que sinon, cela nuira à notre crédibilité en tant qu'État de droit », a indiqué M. Altmaier.

Depuis le lancement par Angela Merkel de la politique des portes ouvertes, les chefs de son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) ont été poussés à expulser plus de migrants dont les demandes d'asile ont été rejetées, ainsi que des étrangers ayant commis des crimes, précise l'agence Reuters. Alors que Mme Merkel est longtemps restée fidèle à sa politique, l'Union chrétienne-sociale, allié bavarois du parti de la chancelière fédérale, a proposé la limite de 200 000 réfugiés par an.

Mais la volonté d'augmenter le nombre d'expulsions, ainsi que d'accélérer ce processus semble être influencée par le calendrier politique allemand de 2017 : en automne, les citoyens du pays seront appelés aux urnes pour s'exprimer aux élections législatives fédérales.

Selon le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière avait proposé de construire dans le pays des centres spécialisés pour les migrants en attente d'une expulsion dans le cadre de son plan visant à durcir la législation migratoire.

La crise migratoire a touché un grand nombre de pays européens. L'Allemagne est parmi les pays les plus frappés par cette crise. Lors des 18 derniers mois, elle a accueilli plus d'un million de migrants, en particulier ceux qui fuient les conflits en Afghanistan, en Irak et en Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)

Lire aussi:

Et si Merkel perdait les élections fédérales de septembre prochain?
Les sociaux-démocrates devancent la coalition Merkel dans les sondages
La mairie de Calais veut-elle empêcher les migrants de se laver?
MSF fustige la confiscation de couvertures aux migrants par les policiers à Paris
Tags:
crise migratoire, migrants, Angela Merkel, Allemagne, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook