International
URL courte
13286
S'abonner

Après la présidentielle américaine, la fille de Donald Trump, Ivanka, est devenue une icône en Chine. Pékin constate la présence de dizaines d’applications d’entreprises qui tentent d’obtenir la permission officielle d’utiliser le nom de la fille du président US comme marque de commerce.

Des dizaines d'entreprises et d'individus chinois ont présenté au moins 65 demandes à Pékin pour utiliser « Ivanka » comme marque de commerce pour leurs produits, allant du papier peint à l'alcool, selon le Bureau national des marques.

Outre le nom anglais, environ 40 entreprises chinoises ont utilisé les caractères chinois du nom de la fille du président américain Donald Trump dans leurs demandes, selon le Système national d'information sur les entreprises et la publicité.

Les entrepreneurs chinois veulent que la marque « Ivanka » soit estampillée sur leurs produits tels que l'alcool, le papier peint, les cosmétiques, les compléments alimentaires pour la perte de poids, les vêtements et autres, informe South China Morning Post.

Situé dans la province de Fujian, la société Yingjie Company Commodity a par exemple demandé à utiliser ce nom pour sa marque de serviettes hygiéniques une semaine seulement après la victoire de M. Trump aux élections présidentielles.

La plupart des applications sont toujours en cours de traitement et personne ne sait si les autorités leur donneront le feu vert. Dans le même temps, la législation chinoise permet aux entrepreneurs d'utiliser des noms étrangers ou des traductions chinoises de ces noms en tant que marques de commerce, ce qui mène à de nombreux litiges et autres procédures judiciaires transnationales.

Un cordonnier chinois a par exemple utilisé durant des années l'image du célèbre joueur de basket américain Michael Jordan et l'écriture chinoise de son nom comme marque de commerce depuis des années. Ce n'est qu'en décembre que la justice chinoise a interdit à l'entreprise d'utiliser le nom de M. Jordan.

Donald Trump lui-même avait tenté d'enregistrer son nom en Chine pour des projets immobiliers en 2006. Cependant, sa demande a été rejetée car un Chinois avait effectué la même demande deux semaines auparavant.

M. Trump a fait appel de cette décision, mais le tribunal chinois ne s'est prononcé en sa faveur qu'après sa victoire à la présidentielle américaine en novembre 2016.

La popularité d'Ivanka Trump est en forte hausse en Chine depuis qu'elle a visité l'ambassade chinoise à Washington à l'occasion du Nouvel An lunaire, célébré dans l'Empire du milieu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Ivanka Trump dément vouloir un poste à la Maison Blanche
Ivanka Trump agressée verbalement par un opposant de son père dans un avion
La Deutsche Bank examine le compte de Donald Trump pour établir ses liens avec la Russie
Donald Trump confond sa fille avec une Britannique
Tags:
vêtements de marque, entrepreneur, commerce, Ivanka Trump, Donald Trump, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook