Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre libyen, Fayez al-Sarraj

    Le Premier ministre libyen indemne après des tirs contre son convoi

    © AFP 2019 Fethi Belaid
    International
    URL courte
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (165)
    0 70
    S'abonner

    Ce lundi, le convoi du Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj a été attaqué à Tripoli, mais le chef du gouvernement d'union nationale n'a pas été touché.

    Le convoi du chef du gouvernement d'union nationale soutenu par les Nations unies a essuyé lundi des tirs à Tripoli, mais personne n'a été touché.

    D'après le porte-parole du gouvernement, Achraf al-Thulthi, cité par Reuters, des véhicules blindés du convoi ont été atteints par des balles alors qu'ils traversaient le quartier d'Abou Salim. Personne n'a été touché.

    Les auteurs des tirs n'ont pas été identifiés et il n'est même pas certain que le convoi ait été leur véritable cible.

    Outre Fayez al-Sarraj, le chef du Conseil d'État et celui de la Garde présidentielle se trouvaient à bord du convoi au moment des tirs, a déclaré le porte-parole.

    « Une enquête a été ouverte pour établir s'il y avait un commanditaire ou s'il s'agissait de tirs au hasard », a ajouté Achraf al-Thulthi.

    De son côté, le porte-parole du Conseil d'État, Mohamed Salem, a précisé à l'AFP que le convoi, qui roulait sur une autoroute, avait fait l'objet de « tirs nourris » de la part de groupes armés se trouvant dans un bâtiment situé à proximité du siège du Conseil d'État. Deux gardes ont été blessés, selon M. Salem.

    La chaîne Al Jazeera a également fait état de deux garde-corps blessés dans cette attaque.

    Le gouvernement d'union nationale dirigé par le premier ministre Fayez el-Sarraj a été mis en place en Libye le 31 mars 2015. Le nouvel exécutif national n'a pas encore pu rétablir l'intégrité du pays en proie à la division depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, car le parlement de transition, élu en 2014, ne l'a pas soutenu et a conservé le pouvoir dans l'est du pays. Certaines régions libyennes sont toujours contrôlées par des djihadistes liés au groupe terroriste Daech.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (165)

    Lire aussi:

    Cousin de Kadhafi: «L’Occident doit réparer ses erreurs commises en Libye»
    L’Italie s’engage dans le combat politique en Libye
    Les terroristes chassés de plusieurs ministères libyens à Tripoli
    Tags:
    convoi, attaque, gouvernement d'union nationale en Libye, Fayez el-Sarraj, Tripoli (Libye), Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik