International
URL courte
3281
S'abonner

Moscou et Washington pourraient lutter conjointement contre le terrorisme en attaquant les djihadistes à Raqqa, d’après le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Une opération contre les terroristes retranchés à Raqqa pourrait devenir la première mission conjointe russo-américaine, a déclaré mardi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

« Nous avons tout, absolument tout pour une coopération efficace. Rien ne nous empêche de lancer ce travail. Nous pourrions commencer des opérations conjointes à Raqqa dès aujourd'hui. Tout y est clair et évident, il n'y a aucune divergence concernant ceux qui s'y trouvent », a indiqué le général Choïgou lors du 2e Forum russe des jeunes consacré aux aspects politiques et économiques de la coopération militaire, tenu à l'Université des relations internationales de Moscou (MGIMO).

Selon lui, il est temps que Moscou et Washington relancent leur dialogue et améliorent leurs relations.

« Notre mission consiste à conjuguer nos efforts. Nous avons toutes les possibilités pour le faire. Nous avons un ennemi commun qui est le terrorisme international. Les Russes et les Américains le reconnaissent comme un ennemi. […] Il faut cesser de brandir l'épouvantail de la "menace russe" et lancer un travail conjoint calme et constructif en vue de rétablir les relations que nous entretenions il y a cinq ou sept ans », a ajouté le ministre.

Pourtant le porte-parole du Pentagone, le capitaine Jeff Davis, a déclaré mardi que les États-Unis n'avaient pas l'intention d'élargir leur coopération avec la Russie en Syrie.

« Nous communiquons bien avec la Russie en vue d'éviter des conflits. Nous pouvons tenir des entretiens pour nous assurer que nos opérations aériennes ne sont pas en conflit. Pour l'instant nous ne cherchons pas à élargir notre coopération », a déclaré le capitaine Davis.

Il y a déjà un certain temps que la Russie et les États-Unis n'arrivent pas à s'entendre sur la lutte conjointe contre le terrorisme en Syrie. Washington a par le passé reproché à Moscou de mener des frappes contre des groupes de l'opposition modérée syrienne tout en refusant de préciser les endroits où se trouvaient ces groupes.

En décembre 2016, John Kerry, secrétaire d'État américain sous la présidence de Barack Obama, a admis devant les journalistes que les accords bilatéraux entre Moscou et Washington sur la coopération en Syrie et sur une opération militaire conjointe sur le terrain n'avaient pas été appliqués à cause de certains représentants de l'administration américaine. Le secrétaire a alors assuré qu'il croyait à la réussite des accords.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Russie-USA: vers une coalition antiterroriste en Syrie?
Les Forces démocratiques syriennes et les USA lancent la 2e phase de l’assaut de Raqqa
Raqqa, futur théâtre d’une confrontation entre la Russie et les USA?
L'armée US reconnaît que sa dernière frappe à Kaboul était une erreur avec «un bilan tragique»
Tags:
Raqqa, Russie, États-Unis, Syrie, Sergueï Choïgou, Jeff Davis, lutte antiterroriste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook