International
URL courte
17630
S'abonner

Le djihadiste britannique de Daech qui a perpétré un attentat-suicide près de la ville irakienne de Mossoul, lundi, était un ancien détenu de la prison de Guantanamo et avait reçu une compensation d'un million de livres sterling du gouvernement Blair.

Le kamikaze qui a perpétré un attentat lundi près de Mossoul était un Britannique et un ex-détenu de Guantanamo, annonce le quotidien Telegraph.

Selon le journal, Jamal al-Harith, âgé de 50 ans, qui a fait exploser sa voiture piégée près d'une base militaire irakienne située aux environs de Mossoul, avait été relâché de la prison de Guantanamo et rendu à la Grande-Bretagne. Après sa libération, il avait réussi à obtenir du gouvernement de Tony Blair une compensation d'un million de livres sterling pour les souffrances endurées pendant son séjour en prison.

Al-Hatith, dont le nom de guerre était Abu-Zakharia al-Britani, est entré en Syrie en 2014 par la Turquie afin d'adhérer à Daech. Selon certaines informations, Al-Harith aurait remis à Daech tout l'argent obtenu du gouvernement britannique.

Toujours selon le journal, Al-Harith, qui s'appelait Ronald Fiddler avant sa conversion à l'Islam, a été arrêté par les militaires américains en 2001 au Pakistan, pour être transféré un an plus tard à Guantanamo.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Irak: un haut responsable de Daech tué dans une frappe à Mossoul
Bagdad déterminé à reprendre à Daech l’ouest de Mossoul
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Tags:
kamikaze, Etat islamique, Royaume-Uni, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik