International
URL courte
571
S'abonner

Visiter la Station Spatiale Internationale sera bientôt une réalité pour quelques heureux touristes de l'espace et c'est Soyouz qui les emmènera en orbite. 9 places à bord des vaisseaux russes devraient être proposées à des touristes d'ici 2021, explique à Sputnik Vladimir Solntsev, DG de RKK Energuia.

En mars 2017, un accord devrait être signé avec une compagnie étrangère pour ouvrir 9 places à bord des vaisseaux russes Soyouz pour une reprise des vols spatiaux touristiques sur l'ISS d'ici 2021, a déclaré à Sputnik Vladimir Solntsev, directeur général de la compagnie russe RKK Energuia.

« Le programme de vols touristiques dans l'espace à bord des vaisseaux Soyouz pourrait être relancé. Je pense que nous signerons prochainement un contrat avec une compagnie fournissant des services touristiques. Nous ne restons pas bloqués sur l'américaine Space Adventures: nous avons également d'autres propositions. En particulier, nous sommes prêts à signer dès mars 2017 un accord avec l'une de ces compagnies pour 9 sièges "touristiques" à bord de Soyouz pour les vols vers l'ISS qu'il est prévu de réaliser d'ici 2021 », précise Vladimir Solntsev.

Depuis 2001, seule Space Adventures s'occupait de la sélection des candidats potentiels pour les vols touristiques dans l'espace. Le premier touriste spatial fut l'homme d'affaires américain d'origine italienne Dennis Tito, qui s'est rendu sur l'ISS à bord du vaisseau russe Soyouz TMA-32 en 2001.

Le deuxième touriste spatial fut l'homme d'affaires sud-africain Mark Shuttleworth, qui est parti vers l'ISS le 25 avril 2002 ( le vol s'est terminé le 5 mai ), suivi du multimillionnaire américain Gregory Oslen qui a visité l'ISS du 1er au 11 octobre 2005.

La première touriste spatiale a été l'Américaine d'origine iranienne Anousheh Ansari, qui a visité l'ISS du 18 au 29 septembre 2006. Elle a remplacé le touriste spatial japonais Daisuke Enomoto qui n'a pas été autorisé à voler à cause de son état de santé. Shuttleworth, Oslen et Anousheh ont payé environ 20 millions de dollars chacun pour leur vol.

Le cinquième touriste spatial est l'un des fondateurs de Microsoft, l'Américain d'origine hongroise Charles Simonyi, qui a visité l'ISS à deux reprises. Il a effectué son premier vol au sein de la 15e expédition du 7 au 21 avril 2007, pour lequel il a payé plus que ses prédécesseurs — 25 millions de dollars. Il s'est envolé à nouveau du 26 mars au 8 avril 2009 avec la 16e expédition. En raison de l'inflation et du coût accru du service, il a dû débourser 35 millions de dollars pour ce deuxième voyage.

Le sixième touriste spatial fut le millionnaire américain Richard Garriott qui a vécu dans l'espace du 12 au 24 octobre 2008. Garriott a payé près de 30 millions de dollars pour son voyage spatial.

Le septième touriste spatial est l'ancien artiste de cirque et propriétaire du Cirque du Soleil Guy Laliberté, qui est parti dans l'espace du 30 septembre au 11 octobre 2009. Selon des informations officieuses, il a versé environ 35 millions de dollars pour son voyage.

Lire aussi:

Le Soyouz MS-03 s’est arrimé à l’ISS
Décollage d'un lanceur Soyouz depuis Baïkonour
Pas d'argent, pas de Soyouz: la Russie met la France au pied du mur
One ticket, please! Les USA pas près de se passer des Soyouz russes
Tags:
vol, tourisme, Soyouz (fusée)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik