Ecoutez Radio Sputnik
    Демонстрация военной техники НАТО в Латвии

    Les USA peuvent revoir leur stratégie de lutte contre Daech

    © Sputnik . Stanislav Saveliev
    International
    URL courte
    18208

    L’administration du président américain Donald Trump peut revoir la stratégie et le projet de lutte contre les terroristes de Daech, élaborés lors de la présidence Obama.

    En se référant à des sources au sein de l'administration du président Trump, le Washington Post a présenté les scénarios probables de changements des actions de Washington concernant la participation des États-Unis à la lutte antiterroriste.

    Ainsi, selon les journalistes du quotidien américain, le projet en cours d'élaboration de Donald Trump sur l'élimination de Daech pourrait mener à une importante inflexion de la stratégie des États-Unis en Syrie, que Trump a héritée de Barack Obama, y compris la possible réduction ou un renoncement total au soutien des États-Unis accordé à l'« opposition modérée », qui lutte contre l'armée syrienne, et de l'utilisation des Kurdes syriens.

    Les journalistes américains estiment qu'auparavant Donald Trump a chargé le Pentagone ainsi que d'autres autorités concernées d'élaborer avant la fin février des propositions sur la lutte contre Daech. Selon les sources proches de l'administration Trump, un point important du nouveau projet est de « limiter la participation des États-Unis et de se focaliser sur une lutte plus intensive contre Daech et contre d'autres groupes terroristes, sans se laisser distraire par la guerre civile en Syrie et les besoins de construction nationale ou de l'avancée de la démocratie ».

    Une nouvelle approche de lutte contre le terrorisme international pourrait supposer une coordination avec la Russie et la Turquie, lit-on dans l'article. Ainsi, outre l'appel à des « nouveaux partenaires », ce qui probablement comprend une coordination avec la Russie, « Trump a également demandé des recommandations pour modifier les règles d'engagement existantes qui seront même plus strictes que l'exigent les normes internationales ».

    Antonio Guterres, Secrétaire général de l'Onu
    © Flickr / United States Mission Geneva

    En outre, dans le cadre de l'élaboration du nouveau projet de lutte contre Daech, les autorités américaines concernées devront évaluer la pertinence de la réalisation du programme de la CIA de trois ans sur la préparation et l'entraînement des combattants de l'opposition syrienne modérée. Au cours des dernières semaines, les groupes de l'opposition se sont plaints que leurs filières d'approvisionnement avaient été suspendues, même si il n'était pas clair de savoir si cette pause est temporaire ou si l'administration a déjà pris sa décision finale d'arrêter les livraisons.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Khalifa Haftar: une alliance antiterroriste Libye-Russie-USA est la bienvenue
    Russie-USA: vers une coalition antiterroriste en Syrie?
    Tags:
    lutte antiterroriste, terrorisme, armée, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik