Ecoutez Radio Sputnik
    ISS

    La Station orbitale russe pourrait entrer en service dès la fermeture de l'ISS

    © Photo. Roskosmos/Sergey Volkov
    International
    URL courte
    30362
    S'abonner

    Les modules de la Station orbitale russe (ROS) pourraient entrer en service immédiatement après la fermeture du programme de vol de l'ISS en 2024-2025 en cas de décision en ce sens et de financement, a déclaré à Sputnik Vladimir Solntsev, directeur général de la société de construction spatiale russe RKK Energuia.

    D'après lui, les spécialistes de l'entreprise travaillent actuellement à la création d'une nouvelle station orbitale pour remplacer l'ISS. Contrairement aux stations d'ancienne génération ayant une durée de service limitée et devant être retirées de l'orbite une fois le délai écoulé, la ROS est pensée pour offrir la possibilité de remplacer tous les modules et donc de travailler pendant une période illimitée.

     

    « Notre propre Station orbitale russe, qui pourra travailler en orbite après le recyclage de l'ISS, est développée à base de plusieurs composantes, notamment les modules déjà prévus dans le nouveau programme fédéral spatial (FKP-2025) : MLM-U, UM, NEM. De plus, il sera possible d'y connecter les modules d'écluse (ChM) et transformable (TM) dont la construction n'est malheureusement pas prévue actuellement dans le FKP-2025 », a noté Solntsev.

     

    Pour contrôler la ROS, il est prévu d'utiliser l'infrastructure terrestre utilisée actuellement pour le complexe spatial du segment orbital russe de l'ISS (RKK, le polygone d'essai, les dispositifs de sauvetage, les équipements terrestres d'aide médicale, les moyens de formation de l'équipage et du personnel de contrôle). Pour assurer la rotation des équipages et le flux de fret seront utilisés des vaisseaux conçus sur la base des Soyouz MS et Progress MS, ainsi que du vaisseau à capacité de chargement accrue actuellement élaboré par RKK Energuia.

    « En cas de déploiement réussi du segment russe de l'ISS, y compris des modules MLM-U, UM et NEM, le fonctionnement de la ROS pourrait démarrer immédiatement après la descente contrôlée et l'immersion de l'ISS en séparant la chaîne de modules MLM-U — UM — NEM de la Station spatiale internationale. Pendant le vol du module NEM vers l'ISS, il est prévu de le doter d'éléments et de systèmes nécessaires pour fonctionner au sein de la ROS en tant que bloc de base », a souligné le directeur de RKK Energuia.

    Pour un fonctionnement ininterrompu en orbite une structure avec un module central auquel se connectent toutes les autres constructions a été utilisée dans la conception de la ROS. Tous les ports de connexion de la station sont équipés d'un système hybride de jonction.

    « S'il fallait remplacer des modules obsolètes, chacun d'eux pourrait être décroché automatiquement ou à l'aide d'un vaisseau de transport pour qu'il descende de l'orbite et soit remplacé par un nouveau module. S'il faut remplacer le module central, il est prévu de sortir en orbite sa doublure à laquelle seront connectées ensuite les nouvelles constructions », indique Vladimir Solntsev.

    Il précise qu'étant donné que le concept de la ROS prévoit l'usage de modules MJM-U, UM et NEM, les dépenses pour la création de la station seront réduites et concerneront avant tout l'équipement supplémentaire de ces modules de base.

    « La présence en son sein d'un module d'écluse dont le financement n'est pas prévu par le FKP actuel est obligatoire pour le fonctionnement de la station. Avec un financement opportun, les travaux pour équiper les modules et créer un module d'écluse, la ROS pourrait être déployée immédiatement après la fermeture du programme de l'ISS, c'est-à-dire en 2024-2025 », conclut le directeur de RKK Energuia.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Des chercheurs russes proposent un «miroir» spatial illuminant la Terre la nuit
    SpaceX lance une fusée sur une mission de transport de bactéries mortelles à l'ISS
    L’Inde envisage d'extraire une source d'énergie innovante sur la Lune d'ici 2030
    Des scientifiques font appel à des amateurs pour trouver une nouvelle planète
    Tags:
    station spatiale, espace, Station orbitale russe (ROS), ISS, Vladimir Solntsev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik