International
URL courte
8192
S'abonner

Moscou n'a aucune envie de participer à la rédaction de la nouvelle Constitution syrienne, estime un diplomate syrien haut placé, qui fustige par ailleurs ceux qui interfèrent militairement dans les affaires intérieures de la Syrie.

Moscou ne veut aucunement s'ingérer dans le processus de rédaction de la nouvelle Constitution syrienne, les Syriens devant s'acquitter eux-mêmes de cette tâche, a déclaré Fayçal Miqdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères, dans une interview accordée à la chaîne de télévision Al-Manar.

«  Nos amis russes veulent protéger le processus politique. Ils n'ont aucune intention de s'ingérer dans la tâche qui doit être réalisée par les Syriens, s'agissant de la rédaction de la nouvelle   Constitution  », a annoncé le vice-ministre.

Il a souligné que «  ceux qui essayent de s'immiscer militairement dans les affaires intérieures de la Syrie ne font qu'encourager le terrorisme, les assassinats et la destruction  » à l'intérieur du pays.

Le diplomate a par ailleurs estimé que les événements actuels en Syrie sont également provoqués par Israël, qui veut se débarrasser du gouvernement légitime syrien afin de priver l'Iran d'un allié important au Proche-Orient.

«  S'il n'y avait pas ce facteur, l'ancienne administration des États unis n'aurait jamais soutenu les mercenaires et les djihadistes et l'Europe n'aurait jamais investi dans le terrorisme  », a affirmé le vice-ministre syrien.

Il a enfin ajouté que la prétendue Armée syrienne libre dont les détachements, soutenus par la Turquie, luttent contre les djihadistes de Daech, ne se distinguait en rien des derniers.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Moscou sur la constitution syrienne: «C’est aux Syriens de décider de tout»
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Sofagate: Charles Michel s’est repassé «150 fois le film» et «ne dort pas bien»
Véran annonce l’ouverture de la vaccination aux plus de 55 ans
Tags:
Faysal Mikdad, nouvelle Constitution, ministère syrien des Affaires étrangères, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook