Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan

    Turquie: Erdogan veut un référendum sur la peine de mort

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    13216

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué un référendum sur le rétablissement de la peine de mort dans le cas où le parlement rejetterait le projet de loi correspondant.

    Le chef d'Etat turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué la possibilité d'organiser un référendum sur le rétablissement de la peine capitale dans le pays si le parlement rejette le projet de loi correspondant.

    « J'ai dit que je donnerais mon aval sur la restauration de la peine de mort si cela était approuvé par le parlement. Mais le problème est que ces changements nécessitent des modifications de la constitution. Nous pouvons lancer un référendum en la matière si la loi est rejetée par le parlement. Si le peuple vote pour rétablir la peine de mort cette affaire sera close », a indiqué M. Erdogan le 24 février lors d'un discours à Manisa, dans l'ouest de la Turquie.

    Auparavant, le dirigeant turc a déclaré qu'il était prêt à signer une loi sur l'introduction de la peine de mort pour les participants au coup d'Etat échoué du 15 juillet dernier si le parlement adoptait une telle mesure. Dans le même temps, le premier ministre turc Binali Yıldırım a annoncé que la peine de mort ne pourrait pas être appliquée contre les participants du putsch manqué car la loi n'était pas rétroactive.

    Le débat sur le rétablissement de la peine de mort en Turquie a refait surface suite à la tentative de putsch, suscitant l'ire de l'Occident. Recep Tayyip Erdogan a pourtant annoncé à plusieurs reprises que la peine capitale pour les auteurs du putsch incarnait la volonté de son peuple.

    La peine de mort a été appliquée pour la dernière fois en Turquie en 1984. Le pays a introduit des amendements à sa Constitution interdisant la peine de mort en 2004.

    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a précédemment annoncé que si la Turquie réintroduisait la peine de mort, les négociations sur une éventuelle adhésion à l'Union européenne seraient immédiatement stoppées.

    Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'État dans le pays. La rébellion avortée a fait 265 morts et plus de 2 000 blessés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Turquie en route vers un régime présidentiel
    La Turquie ne compte pas retirer sa demande d’adhésion à l’UE
    Feu rouge provisoire à l’adhésion de la Turquie à l’UE
    Tags:
    référendum, peine de mort, Binali Yildirim, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik