International
URL courte
Meurtre de Kim Jong-nam en Malaisie (27)
7211
S'abonner

Une femme de nationalité indonésienne aurait obtenu 90 dollars pour attaquer Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen, a déclaré l’ambassadeur adjoint d’Indonésie en Malaisie. En outre, l'assaillante pensait qu'il s'agissait d'une plaisanterie.

L'ambassadeur adjoint d'Indonésie en Malaisie, Andriano Erwin, a souligné qu'une femme de nationalité indonésienne a obtenu 90 dollars afin de tuer le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un utilisant du VX, un agent neurotoxique très puissant.

De plus, Andriano Erwin a aussi répété l'affirmation de l'Indonésienne Siti Aishah, une des des deux assaillantes présumées, qui a déclaré que quatre hommes lui avaient proposé de faire une « blague » à quelqu'un dans l'aéroport et qu'elle considérait l'agression en question comme une « plaisanterie ».

Kim Jong-nam, 45 ans, a été attaqué le 13 février par deux femmes qui lui auraient jeté un poison au visage dans le hall de départ de l'aéroport international de Kuala Lumpur, en Malaisie. Il a succombé peu après lors de son transfert à l'hôpital.

La police malaisienne a déjà arrêté deux exécutantes directes de l'attaque contre Kim Jong-nam: une Vietnamienne de 29 ans et une Indonésienne de 25 ans.

Kim Jong-nam a été un temps considéré comme l'héritier potentiel de son père Kim Jong-il, avant de tomber en disgrâce suite à une tentative manquée en 2001 d'entrer au Japon avec un faux passeport pour visiter Disneyland. Il vivait depuis lors en quasi-exil, principalement sur le territoire chinois de Macao.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Meurtre de Kim Jong-nam en Malaisie (27)

Lire aussi:

Meurtre de Kim Jong-nam: les suspectes savaient qu’elles utilisaient du poison
Assassinat de Kim Jong-nam: un des suspects était spécialiste en chimie
Assassinat de Kim Jong-nam: un suspect arrêté en Malaisie
Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Tags:
attaque, agression, meurtre, assaillants, Kim Jong-un, Kim Jong-nam, Corée du Nord, Malaisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook