Ecoutez Radio Sputnik
    La Crimée en hiver

    Député de Crimée sur la promesse de soutien de Poroсhenko: «Laissez-nous tranquilles»

    © Sputnik . Sergej Malgawko
    International
    URL courte
    46511
    S'abonner

    Les habitants de Crimée veulent que le président ukrainien Piotr Porochenko «les laisse tranquilles» et arrête de s’ingérer dans leurs affaires locales, a déclaré à Sputnik Rousslane Balbek, député de la Douma d'État russe représentant la Crimée et ancien vice-président de la péninsule.

    Plus tôt, le président ukrainien Piotr Porochenko avait promis de ne pas laisser les habitants de Crimée « sans soutien » et avait accusé la Russie de violer les droits de l'homme sur la péninsule. Toutefois, selon M. Balbek, les résidents de la Crimée préfèrent se passer de l'implication de Kiev.

    « Les Criméens seront reconnaissants si Porochenko les laisse tranquilles, sans […] son attention intrusive », a déclaré le député.

    Selon lui, les résidents de la péninsule ont déjà connu le soi-disant soutien de Piotr Porochenko en 2014, lorsque l'approvisionnement en eau du canal de Crimée du Nord a été suspendu par Kiev, qui a également mis en place un blocus alimentaire contre la péninsule.

    M. Balbek a souligné que le summum du comportement inacceptable des autorités ukrainiennes a été constaté en 2015 lorsque la Crimée a été privée d'électricité en plein hiver.

    « C'est pourquoi les habitants de la Crimée préfèrent que M. Porochenko laisse la péninsule sans ses inquiétudes et soins paternels », a conclu l'homme politique.

    La Crimée avait été totalement privée d'électricité dans la nuit du 21 au 22 novembre 2015, suite au dynamitage des quatre lignes électriques venant d'Ukraine. La situation s'est améliorée en décembre dernier avec la mise en service de deux lignes de 400 MW du pont énergétique depuis la région de Krasnodar. La troisième ligne de 200 MW a fonctionné à partir du 14 avril et la quatrième et dernière, également de 200 MW, a été lancée le 11 mai.

    La Crimée et Sébastopol ont été rattachées à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été « offerte » à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    Trump accuse Obama d’avoir admis le rattachement de la Crimée à la Russie
    Les déclarations sur la Crimée «ne feront pas taire les critiques» contre Trump
    Kremlin: le destin de la Crimée ne sera pas évoqué avec les partenaires étrangers
    «Notre terre»: la Russie informe les USA qu'elle ne «restituera» pas la Crimée
    Tags:
    rattachement de la Crimée, politique, Rousslane Balbek, Petro Porochenko, Kiev, Ukraine, Russie, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik