Ecoutez Radio Sputnik
    Budapest

    Budapest explique de qui dépend la levée des sanctions antirusses

    © Photo. pixabay
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
    33632
    S'abonner

    Les sanctions introduites par l’UE à l’encontre de la Russie ont nui aux pays européens sans déboucher sur aucun résultat réel, constate le chef de la diplomatie hongroise dans un commentaire à Sputnik. La levée de ces mesures restrictives dépendra principalement des relations que parviendront à établir Moscou et la nouvelle administration US.

    Ce sont les relations entre Moscou et la nouvelle administration américaine qui détermineront principalement la position de l'Union européenne sur les sanctions que cette dernière avait introduite à l'encontre de la Russie, a déclaré dans une interview à Sputnik le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Siyarto.

    Les mesures restrictives introduites par la Russie n'ont pas atteint leur objectif. « Du point de vue économique, il est clair que nous avons nui à nous-mêmes plus qu'à la Russie. Là où nous avons effectué une frappe contre la Russie, ce coup s'est répercuté sur nous-mêmes. C'est comme si nous nous étions tiré une balle dans la pied », explique-t-il.

    Du point de vue politique, assure-t-il, l'UE s'attendait à ce que les sanctions contribuent à la mise en place intégrale des accords de Minsk sur le règlement en Ukraine.

    « Au cours des trois dernières années, aucun progrès réel n'a été accompli. Je ne veux pas désigner le coupable, mais, de fait, il n'y a pas de progrès. Ceci signifie que l'objectif n'a pas été atteint », a indiqué le ministre. « Alors, je pose la question : pourquoi maintenir les sanctions et ne pas chercher une issue ? ».

    « J'espère vraiment que viendra le jour où l'on pourra lever les sanctions. Je suppose que ceci ne dépend pas de l'Europe. Bien que ce soit l'UE qui prenne les décisions, je pense que si à l'avenir les relations entre la Russie et les États-Unis s'améliorent, les sanctions seront levées », a noté Peter Siyarto.

    Le diplomate hongrois reconnaît que jusqu'à présent les pressions de Washington sur les pays européens étaient importantes. « Si une telle pression cesse ou s'affaiblit, je pense que davantage de pays de l'UE parleront avec plus de courage de la nécessité d'une approche plus pragmatique (du dialogue avec la Russie, ndlr) ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

    Lire aussi:

    Les sanctions informelles contre la Russie dont l’UE ne parle pas
    Un parti polonais exhorte les autorités à lever les sanctions contre la Russie
    Sarkozy: changer de président et lever les sanctions contre la Russie
    Tags:
    accords de Minsk, sanctions, Peter Siyarto, Occident, Hongrie, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik