Ecoutez Radio Sputnik
    Facebook

    Facebook ferme la page du parti de Mahmoud Abbas

    © REUTERS / Dado Ruvic/Illustration/File
    International
    URL courte
    33627

    Facebook a fermé la page du Fateh, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas, apparemment à cause d'une photo du leader historique Yasser Arafat une arme à la main, a indiqué lundi soir le mouvement.

    "Nous avons reçu un message signalant que notre page contrevenait aux règlements de Facebook", a expliqué à l'AFP Mounir al-Jaghoub, chargé des médias au sein du Fateh et lui-même l'un des administrateurs de la page fermée. Les comptes des douze administrateurs de la page qui comptait selon M. Jaghoub 70.000 abonnés, ont également été fermés pour une durée de 30 jours.

    Au message envoyé par Facebook, poursuit-il, était jointe une photo d'Arafat tenant en main un fusil ayant appartenu à un soldat israélien kidnappé dans les années 1980 par les Palestiniens à Beyrouth, au Liban. A ses côtés sur ce cliché figure Mahmoud al-Alloul, récemment élu vice-président du Fateh.

    Les Israéliens accusent régulièrement les Palestiniens, et notamment la direction palestinienne tenue par le Fateh, d'inciter à la violence sur les réseaux sociaux. A l'automne, une délégation de Facebook s'était rendue en Israël et avait rencontré plusieurs ministres qui plaident pour criminaliser certains comportements sur Facebook ou sur internet.

    Les militants pro-palestiniens accusent régulièrement le géant des réseaux sociaux de censure et de parti pris. En septembre, après la fermeture de plusieurs pages liées à des sites d'information palestiniens, Facebook avait dû s'excuser, plaidant l'erreur.

    Lire aussi:

    Vers une troisième intifada à Jérusalem?
    Facebook deviendra bientôt un immense cimetière virtuel
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    Tags:
    réseaux sociaux, site, Facebook, Inc, Fatah, Yasser Arafat, Mahmoud Abbas, Palestine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik