International
URL courte
3428
S'abonner

Le FBI envisageait de payer l’auteur du scandaleux dossier sur Trump pour des informations compromettantes sur le nouveau président américain. Mais l’ex-espion britannique semble n’avoir jamais touché ses gages…

En prévision des élections présidentielles aux États-Unis, le Federal Bureau of Investigation (FBI) avait envisagé de recourir aux services de l'ex-agent de Mi6 Christopher Steele, l'auteur du dossier sur Donald Trump qui avait fait scandale.

Selon des personnes anonymes interrogées par The Washington Post, un accord avait été passé entre le FBI et M. Steele en octobre 2016. Les services secrets ont décidé de recourir aux services de Steele après avoir jugé que la Russie essayait d'influer sur les résultats des élections aux États-Unis.

L'ex-agent devait collecter, dans l'intérêt du FBI, des informations sur de prétendus liens entre Donald Trump et son entourage d'une part et la Russie d'autre part. Mais finalement, le Bureau n'a pas payé Christopher Steele, indique le journal.

Les contacts entre le service spécial et l'ex-espion auraient été rompus après que le contenu de son dossier a été rendu public.

En juin dernier, Christopher Steele affirmait que le Kremlin avait accordé une assistance à Donald Trump depuis au moins cinq ans. Toujours d'après lui, les alliés de Trump, de concert avec le Kremlin, étaient impliqués dans les cyberattaques contre les serveurs du Parti démocrate américain. Ces assertions ont été démenties par Donald Trump et par son entourage.

Christopher Steele, 53 ans, a travaillé pendant 20 ans pour le renseignement britannique et se spécialisait sur la Russie. Il était considéré comme un bon professionnel.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Rapport contre Trump: un entrepreneur russe attaque BuzzFeed en justice
Rapport bidon sur Trump: l’auteur est un «escroc en fuite», selon Lavrov
Rapport contre Trump: le nom de l’auteur enfin dévoilé
Dégoûté de son métier, un journaliste US se lance dans le porno
Tags:
FBI, Christopher Steele, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook