International
URL courte
Situation dans le Donbass (2017) (85)
10822
S'abonner

Alors que le représentant russe à la rencontre du Groupe de contact pour le Donbass (OSCE, Russie et Ukraine) a annoncé que les parties en conflit avaient convenu de retirer les armements lourds de la localité de Louganskaïa, le représentant de la République de Lougansk affirme, lui, que les négociations sont dans l’impasse.

Piotr Porochenko. Archive photo
© REUTERS / Mykola Lazarenko/Ukrainian Presidential Press Service
Les efforts déployés par le Groupe de contact pour le Donbass, qui réunit la Russie, l'Ukraine et l'OSCE, pourront-ils enfin faire avancer la situation dans l'est de l'Ukraine? Un nouveau tour des négociations de Minsk, hier, a été marqué par un accord prévoyant le retrait des armements lourds de la ligne de contact dans la région de la localité de Louganskaïa. Une démarche qui est censée relancer à l'avenir le retrait de manière générale des armements dans le Donbass.

« On a discuté des mesures liées à l'éloignement des armements de la ligne de contact vers les points de stationnement. L'éloignement dans la localité de Louganskaïa est prévu le 7 mars », a indiqué Boris Gryzlov, représentant russe au sein du Groupe.

Pourtant, le représentant de la République populaire autoproclamée de Lougansk Vladislav Dayneko a de son côté estimé, dans une interview à Sputnik, que les négociations étaient dans l'impasse.

« On a discuté du retrait des armements lourds. La situation a abouti à une impasse », a-t-il indiqué.

Selon M. Dayneko, Kiev continue de manipuler les listes d'armement et affirme avoir retiré ses armes. Pourtant, indique le responsable, les pilonnages montrent que les militaires ukrainiens étaient toujours en possession d'armes de ce type.

Les discussions qui se sont tenues à Minsk portaient sur la situation qui s'est créée autour de la station de filtrage de Donetsk, qui alimente en eau les personnes vivant des deux côté du conflit et fait partie de l'infrastructure vitale de la région de Donetsk.

Après une nouvelle reprise des combats, plusieurs localités, dont Avdeïevka, située à six kilomètres de Donetsk et peuplée de 22 000 habitants, se sont retrouvées sans électricité, sans eau ni chauffage. Sur fond d'escalade militaire dans la région, Kiev a déployé des chars dans la ville d'Avdeïevka, foulant aux pieds les Accords de Minsk. Le 6 février, les tensions autour de la ville sont pourtant retombées, l'électricité et l'approvisionnement en eau de la ville ont été rétablis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation dans le Donbass (2017) (85)

Lire aussi:

Donbass: une équipe d'ouvriers pilonnée par l’armée ukrainienne
La reconnaissance des passeports des Républiques du Donbass est «purement humanitaire»
Format Normandie: le cessez-le-feu dans le Donbass débutera le 20 février
Tags:
négociations, Minsk, Donbass, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook