Ecoutez Radio Sputnik
    Siège de la Commission européenne à Bruxelles

    L'UE prête à sanctionner ses propres pays membres ?

    © REUTERS/ Yves Herman/Files
    International
    URL courte
    181313230

    Face à la mauvaise volonté dont elle soupçonne certains pays européens de faire preuve en termes d'accueil des migrants, la Commission européenne hausse le ton.

    Les pays qui refusent de respecter les décisions de l'Union européenne sur l'accueil des réfugiés seront sanctionnés, a annoncé le Commissaire européen aux Migrations et Affaires intérieures Dimitros Avramopoulos.

    Selon lui, la Commission européenne « n'hésitera pas » à lancer des procédures d'infraction contre les pays refusant d'accueillir des demandeurs d'asile depuis l'Italie et la Grèce.

    Quelque 13 500 demandeurs d'asile ont pour l'heure été  relocalisés » depuis la Grèce et l'Italie (dont environ 9 600 depuis la Grèce), alors que les autres pays européens s'étaient engagés en septembre 2015 à en répartir jusqu'à 160 000 en deux ans.

    Ce plan, réservé aux migrants ayant le plus de chances d'obtenir un statut de réfugiés (principalement les Syriens et les Érythréens), visait à la fois à montrer la solidarité de l'UE avec ceux qui fuient la guerre et à soulager l'immense pression sur Athènes et Rome. Mais la Hongrie, l'Autriche et la Pologne « refusent toujours de participer au programme », tandis que d'autres (la République tchèque, la Bulgarie, la Croatie et la Slovaquie) « n'y prennent part que dans une mesure très limitée », a déploré le Commissaire.

    De fait, les objectifs du plan, contesté en justice par la Hongrie et la Slovaquie, ont été considérablement réduits: 54 000 places (sur les 160 000) ont été rendues disponibles pour des « réinstallations » de Syriens depuis la Turquie, dans le cadre de l'accord migratoire scellé en mars 2016 avec Ankara.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Pologne a déjà enregistré plus d'un million de réfugiés ukrainiens
    Barcelone: 300.000 participants à une marche pour l’accueil des réfugiés
    30 villes espagnoles accueillent des meetings en faveur des réfugiés
    Tags:
    réfugiés, Commission européenne, Dimitros Avramopoulos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik