International
URL courte
8435
S'abonner

Barack, reviens! Plus de 47.000 Français ont signé une pétition, humoristique selon ses auteurs, appelant l'ex-président américain Barack Obama à se lancer dans la présidentielle française. Celui-ci se préparerait à revenir en politique après un mois de vacances seulement!

Le 44e président américain Barack Obama se prépare à revenir en politique, a annoncé son ami, l'ex-procureur général des États-Unis Eric Holder.

« Il s'y prépare. Il y est déjà prêt », a déclaré M. Holder, cité par Politico.

Ce dernier a raconté à ce média américain avoir évoqué avec l'ex-président des États-Unis la façon dont celui-ci pourrait aider le National Democratic Redistricting Committee (NDRC) à récupérer des sièges à la Chambre des Représentants lors d'une nouvelle répartition des districts électoraux.

Ainsi, tout indique, selon les observateurs, que le premier président noir de l'histoire des États-Unis est sur le point de repartir au « combat pour la démocratie ». Quelle gifle pour ceux qui pensaient que Barack Obama allait se plonger avec délice dans l'anonymat de ses pantoufles de retraité après l'élection de Donald Trump à la présidence américaine. Il n'en est rien !

Plus combattif que jamais, Barack Obama n'est pas du tout oublié, et ses fans sont toujours nombreux tant dans le pays qu'à l'étranger. Il suffit d'y rappeler une pétition en ligne lancée par de jeunes Français afin d'entraîner l'ex-président américain dans la course électorale en France. Joints par Sputnik, les auteurs de cette initiative avaient expliqué qu'il s'agissait d'une blague, mais certains médias l'avaient bien prise au sérieux. Qui plus est, cette pétition placée sous le slogan «Oui on peut!» a d'ores et déjà récolté 47 105 signatures.

Lors de sa dernière conférence de presse le 18 janvier 2017, le 44e président américain Barack Obama s'était exprimé entre autres sur un éventuel retour en politique.

« Je n'ai pas l'intention de me présenter à quoi que ce soit bientôt. Il est important pour moi de prendre du temps et de rester silencieux », avait-il affirmé à l'époque.

Et de rappeler qu'il était « toujours un citoyen ».

Au regard de cela, M. Obama n'a pas écarté la possibilité de « s'exprimer » à nouveau publiquement sur des sujets comme la discrimination, le droit de vote, la liberté de la presse ou l'immigration si « les valeurs fondamentales » de l'Amérique étaient en jeu.

Bien qu'à ce stade, le rôle exact que jouera l'ancien président au sein du NDRC ne soit pas encore clair, le Comité est évidemment ravi de l'arrivée de Barack Obama et se déclare convaincu qu'avec son aide, les Démocrates pourront récupérer des sièges à la Chambre des Représentants.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le Washington Post croit-il vraiment au succès d'Obama dans la présidentielle en France?
Trump à propos de l'après-Obama: «J'ai hérité du chaos!»
«Obama est un leader mou» selon Chelsea Manning
Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Tags:
États-Unis, France, Barack Obama, Donald Trump, Eric Holder, Sputnik, Chambre des représentants des Etats-Unis, Politico, National Democratic Redistricting Committee (NDRC), Présidentielle française 2017, politique, élection présidentielle, campagne présidentielle, démocrates
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook