Ecoutez Radio Sputnik
    La Libye

    Des groupes islamistes s'emparent d'un site pétrolier en Libye

    © REUTERS/ Esam Omran Al-Fetori
    International
    URL courte
    5317

    Des groupes islamistes se sont emparés d'un important site pétrolier dans le nord-est de la Libye. Pourtant les combats pour les en chasser continuent, a indiqué samedi un responsable militaire.

    Les Brigades de Défense de Benghazi (BDB) « sont arrivées jusqu'à l'aéroport principal de Ras Lanouf », a indiqué le colonel Ahmad al-Mismari, porte-parole des forces loyales aux autorités non reconnues basées dans l'est de la Libye.

    « Les assaillants étaient équipés de tanks modernes et d'un radar pour neutraliser (notre) armée de l'air », a ajouté le colonel Mismari.

    Mais « la bataille continue » et « la situation dans la zone du Croissant pétrolier demeure sous (notre) contrôle », a dit le porte-parole des forces commandées par le maréchal Khalifa Haftar.

    L'Armée nationale libyenne avait pris le contrôle en septembre dernier des quatre principaux sites pétroliers du pays: Zoueitina, Brega, Ras Lanouf et Al-Sedra, qui assuraient l'essentiel des exportations libyennes d'or noir.

    Mais les BDB, alliées à des tribus de l'est libyen, ont lancé vendredi une offensive pour tenter de reconquérir ces installations pétrolières.

    Le gouvernement d'union nationale (GNA), installé à Tripoli et dont l'autorité est contestée par le maréchal Haftar, a affirmé dans un communiqué, cité par l'AFP, « n'avoir aucun lien avec l'escalade militaire qui se déroule dans la région du Croissant pétrolier ».

    Arrivé en Libye en février 2011, le soi-disant « Printemps arabe » s'est transformé en conflit civil armé et en une incessante effusion du sang qui a emporté des milliers de vies. Soutenus par l'aviation et la marine de l'Otan, les insurgés ont réussi à renverser Mouammar Kadhafi qui a dirigé le pays pendant quatre décennies, anéantissant pratiquement un État prospère et centralisé.

    Depuis le 2011, le pays est déchiré par les rivalités entre ses milices mais aussi entre ses dizaines de tribus, composantes essentielles de la société.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    500 militaires libyens seront soignés en Russie
    Khalifa Haftar: une alliance antiterroriste Libye-Russie-USA est la bienvenue
    Moscou: le général Haftar doit faire partie de la nouvelle direction libyenne
    Tags:
    pétrolier, Khalifa Haftar, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik