Ecoutez Radio Sputnik
    L'ambassadeur nord-coréen en Malaisie déclaré persona non grata

    L'ambassadeur nord-coréen en Malaisie déclaré persona non grata

    © REUTERS/ Lim Se-young/News1
    International
    URL courte
    126

    Suite à l'assassinat de Kim Jong Nam, demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord, Kuala Lumpur a déclaré persona non grata l'ambassadeur nord-coréen, annonce Reuters.

    L'ambassadeur nord-coréen en Malaisie a été déclaré samedi « persona non grata » et prié de quitter le territoire du pays sous 48 heures, a annoncé Reuters.

    La démarche intervient trois semaines après que Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord, a été assassiné avec un agent neurotoxique puissant dans l'aéroport de la capitale malaisienne.

    L'ambassadeur avait émis des doutes sur l'impartialité de la Malaisie dans l'enquête sur la mort de Kim Jong-nam, survenue le 13 février à l'aéroport international de Kuala Lumpur où il a été victime d'une attaque au VX, un puissant agent neurotoxique.

    Le diplomate avait accusé le pays de « collusion avec des forces étrangères », allusion à la Corée du Sud, avec laquelle Pyongyang est toujours techniquement en guerre.
    Les relations entre la Malaisie et la Corée du Nord, amicales depuis des décennies, se sont brutalement détériorées dans le contexte de cette affaire.

    Par ailleurs, un des suspects nord-coréens dans l'assassinat de Kim Jong-nam s'est dit victime d'un complot des autorités malaisiennes visant à porter atteinte à l'honneur de la Corée du Nord. Ri Jong-chol a accusé la Malaisie d'avoir utilisé la contrainte pour obtenir des aveux de sa part.

    Il s'est adressé à la presse samedi devant l'ambassade de Corée du Nord à Pékin, où il a fait étape après son expulsion de Malaisie, vendredi, et avant de rejoindre Pyongyang.

    Ri Jong-chol a assuré qu'il n'était pas à l'aéroport le jour du meurtre et a dit tout ignorer des accusations signalant l'usage de sa voiture dans l'affaire.

    « Je ne suis pas allé (à l'aéroport), et je n'avais aucune raison d'y aller. Je faisais juste mon travail », a-t-il déclaré, se présentant comme un négociant en ingrédients utilisés dans la fabrication de savon.

    « J'ai réalisé que c'était un complot, une machination, pour essayer de porter atteinte au statut et à l'honneur de la république », a-t-il poursuivi, dénonçant des preuves falsifiées et disant avoir reçu des menaces sur sa famille de la part des autorités malaisiennes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un assassiné en Malaisie
    Assassinat de Kim Jong-nam: un suspect arrêté en Malaisie
    Meurtre de Kim Jong-nam: la police malaisienne révèle les noms de cinq suspects
    Tags:
    expulsions, ambassade, Kim Jong-nam, Malaisie, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik