Ecoutez Radio Sputnik
    L’armée syrienne reprend à Daech 29 villages à l'est d'Alep

    L’armée syrienne reprend à Daech 29 villages à l'est d'Alep

    NewsTeam
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)
    8530

    L'armée gouvernementale syrienne a déclaré avoir repris à Daech 29 villages à l'est d'Alep, selon une déclaration diffusée par le service de presse des Forces armées syriennes.

    L'armée gouvernementale syrienne a déclaré avoir repris à Daech 29 villages à l'est d'Alep, selon une déclaration diffusée par le service de presse des Forces armées syriennes.

    « L'armée syrienne a élargi sa zone de contrôle au nord-est d'Alep, ayant repris 29 villages à l'est d'Alep après des combats acharnés contre Daech », indique la déclaration des Forces armées syriennes.

    Cependant, on ignore combien de temps l’Armée syrienne a mis pour l’effectuer.

    Alep, qui était considéré comme la capitale économique de la Syrie avant le début du conflit dans ce pays, a été libérée en décembre 2016.

    À l'heure actuelle, la ville est entièrement contrôlée par les troupes gouvernementales, mais des groupes d'extrémistes qui opèrent dans les banlieues est et sud-est de la ville, mènent régulièrement des attaques contre les habitants civils d'Alep.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (printemps 2017) (181)

    Lire aussi:

    Les organisations internationales brillent par leur absence à Alep
    L'armée syrienne expulse Daech de 15 communes de la province d'Alep
    «Alep, la guerre et la diplomatie»: les faits frappants dévoilés par une diplomate russe
    Tags:
    combat, armée, Etat islamique, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik