Ecoutez Radio Sputnik
    Les îles Malouines

    Malouines: pas d’atterrissage en Amérique latine pour les avions militaires UK

    © REUTERS/ Enrique Marcarian/File Photo
    International
    URL courte
    10333

    Sur fond de préoccupation exprimée par la diplomatie argentine au sujet d’envols d’avions militaires britanniques depuis les aéroports brésiliens vers les îles Malouines, Sputnik a interviewé le secrétaire des relations institutionnelles du Centre des vétérans des îles Malouines de La Plata (CECIM) Ernesto Alonso.

    Les envols d'avions militaires britanniques depuis les aéroports brésiliens vers les îles Malouines préoccupent l'Argentine, a déclaré à Sputnik le secrétaire des relations institutionnelles du Centre des vétérans des îles Malouines de La Plata (CECIM) Ernesto Alonso.

    « En vertu des accords conclus entre les États d'Amérique latine, pas un seul avion militaire britannique se rendant aux îles Malouines ne peut atterrir dans les pays de la région. Nous n'accordons pas crédit à la version avancée par les Brésiliens qui justifient les faits d'atterrissage par des pannes d'avions, car ces derniers temps, de tels incidents sont en train de revêtir un caractère régulier », a relevé l'interlocuteur de l'agence.

    La direction nationale de contrôle du trafic aérien d'Argentine a informé le ministère des Affaires étrangères du pays qu'en 2016, au moins six envols des aéroports brésiliens vers la base militaire de Monte Agradable, dans les îles Malouines, avaient été effectués.

    « Cela est sans doute lié à des changements survenus dans la politique, tant de l'Argentine sous Mauricio Macri que du Brésil sous Michel Temer, les deux pays ayant décidé de s'engager dans la voie de rapprochement avec des puissances en dehors du continent, en l'occurrence le Royaume-Uni et les États-Unis, ligne en faveur des intérêts de ces derniers », a estimé M. Alonso.

    Et de rappeler par ailleurs un accord signé par la chef de la diplomatie argentine Susana Malcorra et le vice-ministre britannique des Affaires étrangères Alan Duncan, prévoyant une communication aérienne directe entre les Malouines et des pays tiers avec une correspondance sur le territoire argentin.

    « On assiste ainsi à une sorte de volte-face, d'un retournement à 180 degrés après tout ce qui a été réalisé ces dernières années pour discuter du problème des Malouines et d'autres territoires occupés depuis 1833, après l'expression d'un soutien mondial à la souveraineté argentine », a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Selon ce dernier, la militarisation rampante de l'Atlantique Sud présente des « risques pour l'ensemble de la région ».

    « Il est plutôt extraordinaire que ces vols [d'avions militaires britanniques, ndlr] s'appuient sur un soutien dissimulé du Brésil. Malheureusement, les Malouines sont aujourd'hui la région la plus militarisée du monde où il y a 1 500 militaires sur 3 000 habitants », a résumé le responsable du CECIM.

    En 1982, les troupes de la dictature argentine de l'époque avaient repris manu militari possession des Malouines, îles contestées et appelées Falklands par le Royaume-Uni, entraînant un conflit de 74 jours qui s'était soldé par la victoire de Londres. Les combats avaient fait 255 morts britanniques et 645 argentins.

    En mars 2013, les 3 000 habitants de l'archipel, qui se situe à quelque 400 km des côtes argentines, s'étaient prononcés en quasi-totalité, par référendum, en faveur de la souveraineté britannique. L'Argentine n'a pas reconnu les résultats de cette consultation populaire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'Argentine remercie la Grenade pour son soutien à propos des îles Malouines
    Conflit des Malouines : l'argentine remercie la Russie de son soutien
    Malouines : l'Argentine en appelle au pape François
    Tags:
    atterrissage, avions militaires, île, militarisation, Centre des vétérans des îles Malouines de La Plata (CECIM), Mauricio Macri, Michel Temer, Alan Duncan, Susana Malcorra, Ernesto Alonso, Atlantique Sud, Amérique latine, États-Unis, Monte Agradable, Brésil, Argentine, îles Malouines, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik