Ecoutez Radio Sputnik
    Parlement turc

    Les tensions entre Ankara et Berlin ne cessent de monter

    © REUTERS / Umit Bektas
    International
    URL courte
    8510

    À la suite d'annulations successives de meetings pro-Erdogan en Allemagne, les relations entre la Turquie et l’Allemagne connaissent de nouvelles turbulences, constate dans un entretien avec Sputnik le député du parlement turc pour le Parti républicain du peuple (CHP) Utku Çakirözer.

    L'Allemagne est un pays avec lequel la Turquie coopère pratiquement tous azimuts, et de bonnes relations y sont très importantes, a déclaré à Sputnik le député turc Utku Çakirözer, déplorant l'annulation dans ce pays de meetings de la diaspora turque consacrés au référendum constitutionnel du 16 avril.

    président turc Recep Tayyip Erdogan
    © AFP 2018 Yasin Bulbul/Presidential Press Service

    « Nous qualifions d'erronée la décision des autorités allemandes d'annuler les meetings [des Turcs d'Allemagne, ndlr] avec les ministres de Turquie. Alors qu'une propagande ouverte est menée en Allemagne en faveur d'organisations terroristes [Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ndlr], un ministre turc n'y est pas autorisé à rencontrer ses compatriotes. C'est inadmissible », s'est indigné l'interlocuteur de l'agence.

    Le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag aurait dû en effet rencontrer les membres de la communauté turque locale au cours d'un rassemblement, et s'exprimer sur le prochain référendum du 16 avril, qui portera sur la modification de la Constitution.

    En même temps, M. Çakirözer a reconnu que l'opinion allemande désapprouvait la politique d'Ankara en matière de liberté d'expression dans le pays.

    « Plus de 150 journalistes turcs sont emprisonnés à l'heure actuelle. […] Des dizaines de milliers de nos citoyens ont été licenciés, beaucoup sont poursuivis en justice, alors qu'une bonne partie d'entre eux sont sans doute innocents. Les personnes qui sont effectivement impliquées dans l'organisation du putsch du 15 juillet dernier doivent être punies, mais les victimes de circonstances, accusées gratuitement, doivent être blanchies et libérées le plus vite possible », a souligné le député.

    Trois meetings de soutien au référendum sur l'extension des pouvoirs du président turc Recep Tayyip Erdogan étaient en effet prévus sur le sol allemand avant d'être annulés. La Turquie a réagi très violemment à l'annulation de ces meetings, accusant l'Allemagne d'œuvrer pour une victoire du non à ce référendum.

    « C'est une décision malheureuse, qui va à l'encontre de la démocratie et des libertés », avait estimé samedi le premier ministre turc Binali Yildirim, accusant l'Allemagne d'autoriser les opposants au texte à faire campagne, mais de l'interdire à « ceux qui aiment leur pays ».

    L'Allemagne compte la plus forte communauté de la diaspora turque dans le monde, soit trois millions de personnes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les demandeurs d'asile turcs nuisent aux relations entre Ankara et Berlin
    Ankara formule ses revendications à Berlin
    Le torchon brûle entre Ankara et Berlin
    Tags:
    premier ministre, ministre, journalisme, prison, putsch, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Parlement turc, Binali Yildirim, Bekir Bozdag, Recep Tayyip Erdogan, Utku Çakirözer, Berlin, Allemagne, Ankara, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik