Ecoutez Radio Sputnik
    Un militaire russe en Syrie

    La Russie poursuivra sa lutte contre Daech avec ou sans les USA

    © Photo. Russian Defense Ministry
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
    143749661

    Les Troupes aérospatiales russes sont toujours prêtes à combattre les terroristes du groupe État islamique (Daech) même si les États-Unis ne les aident pas, d’après le porte-parole du président russe.

    La Russie poursuit sa lutte contre le groupe terroriste Daech même en l'absence d'aide de la part des États-Unis, a déclaré samedi le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

    « Nous poursuivons déjà la lutte [sans la participation des États-Unis, ndlr]. Les Troupes aérospatiales russes prennent part à l'opération de soutien aux militaires syriens. La libération de Palmyre est l'un des plus récents résultats de ce travail », a indiqué M. Peskov.

    Selon l'agence AP, le président américain Donald Trump pourrait remettre à plus tard son projet de conclusion d'un accord avec Moscou portant sur la lutte conjointe contre Daech.

    D'après le porte-parole du président russe, la Russie combat le terrorisme sans attendre le début des discussions avec les États-Unis et ses efforts donnent des résultats.

    « Par ailleurs, la Russie participe activement au règlement de la crise syrienne », a ajouté M. Peskov.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

    Lire aussi:

    Quand les USA appellent la Russie à «respecter ses engagements» en Syrie…
    La Russie ouverte à une alliance avec les USA sur la Syrie
    Trump rétablirait la coopération militaire USA-Russie en Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, Dmitri Peskov, États-Unis, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik