International
URL courte
34372
S'abonner

Le leader du Parti radical ukrainien, Oleg Liachko, a donné son avis sur la création d’une cour de justice contre la corruption en Ukraine, en appelant cette intention de l’ambassade des États-Unis d’intervention dans les affaires intérieures de l’Ukraine.

« L'ambassade américaine insiste sur la création d'une cour de justice contre la corruption en Ukraine. L'ambassade américaine propose la candidature d'un membre du Bureau national anti-corruption. C'est une intrusion dans les affaires intérieures de l'Ukraine!», a écrit M. Liachko sur Facebook.

Selon lui, aucun autre État souverain ne permettrait de pareilles actions d'un gouvernement ou d'une ambassade étrangère. « Quand les autorités ukrainiennes acceptent cette intervention, elles humilient le peuple ukrainien », a ajouté le politicien. De plus, il s'est déclaré pour la « formation d'une verticale dure du pouvoir, responsable vis-à-vis des Ukrainiens ».

M. Liachko est célèbre pour ses violentes déclarations à la Rada et même pour déclencher fréquemment des bagarres. Il n'y a pas longtemps, le député a frappé le co-président du Bloc d'opposition Iouri Boïko. Il faut aussi rappeler que cet homme politique accuse régulièrement des personnalités politiques de différents pays de tous les maux de l'Ukraine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Ukraine: Les Etats-Unis et l'UE prêts à prolonger les sanctions antirusses
Les Etats-Unis ont transformé l'Ukraine en plateforme du trafic d’armes
Ukraine: mutinerie militaire lors d'exercices conjoints avec les Etats-Unis
Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Tags:
corruption, Parti radical ukrainien, Oleh Liachko, Russie, États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook