International
URL courte
15261
S'abonner

Nouvel épisode dans l’aggravation des relations entre l’Allemagne et la Turquie: cette fois-ci, c’est la banderole publicitaire de la compagnie Turkish Airlines qui y est au cœur de la polémique et a provoqué un tollé au sein des médias allemands.

La grande banderole publicitaire de la Turkish Airlines (THY) installée dans l'aéroport Berlin-Tegel a provoqué la colère d'une série de grands médias allemands, a rapporté lundi le journal Hürriyet.

En cause, l'inscription disant : « Notre lounge à Istanbul est plus spacieux que certains aéroports ».

​Le journal Bild n'a pas tardé à qualifier la publicité d'« humiliante » et a accusé la compagnie turque d'« offense intentionnée » à l'égard de l'aéroport Berlin-Tegel.

Pourquoi faire tout un fromage d'une histoire qui semble ne valoir même pas un clou ? Pour répondre à cette question, il faut l'inscrire dans le contexte. Les relations entre Berlin et Ankara se sont tendues ces derniers temps. La cause ? L'emprisonnement à Istanbul du correspondant turco-allemand du quotidien Die Welt Deniz Yucel, accusé d'incitation à la haine et de propagande terroriste.

Cet incident a donné lieu à une série d'événements qui n'ont fait que jeter de l'huile sur le feu: ainsi, jeudi dernier, les autorités de Gaggenau (Bade-Wurtemberg) ont annulé un meeting de la diaspora turque avec la participation du ministre turc de la Justice Bekir Bozdag, arrivé en Allemagne en prévision du référendum sur les amendements à la Constitution de son pays. En signe de protestation, le ministre a annulé la rencontre avec son homologue allemand Heiko Maas et a quitté le pays. Irrité par l'incident, le président turc Recep Tayyip Erdogan est allé jusqu'à dénoncer des « pratiques de nazis ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L'Allemagne reconnaît le génocide arménien, la Turquie prête à riposter
Erdogan fustige les «pratiques nazies» de l’Allemagne
Turquie: un journaliste de Die Welt accusé de terrorisme
Tags:
médias, tensions, aéroport, publicité, Allemagne, Turquie, Berlin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook