International
URL courte
1010
S'abonner

L'attaque djihadiste contre l'hôpital militaire Sardar Daud Khan à Kaboul perpétrée mercredi matin a fait plus de 30 morts et plus de 50 blessés.

Plus de 30 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d'autres ont été blessées, mercredi, dans une attaque contre le principal hôpital militaire de Kaboul revendiquée par le groupe Daech, a fait savoir un responsable du ministère afghan de la Défense.

L'assaut a commencé lorsqu'un kamikaze a actionné sa charge explosive à l'arrière de l'hôpital qui compte 400 lits. Trois assaillants vêtus de sarraus de médecins sont ensuite entrés à l'intérieur du bâtiment avec armes automatiques et grenades.

L'attaque a pris fin au bout de six heures d'échanges de tirs entre les forces de sécurité dépêchées sur place et les assaillants retranchés dans les étages supérieurs de l'établissement situé près de l'ambassade des États-Unis.

L' organe de propagande de Daech, a affirmé que des djihadistes étaient responsables de l'assaut. Depuis un an, le groupe islamiste a lancé plusieurs attaques contre des objectifs civils à Kaboul, visant notamment des sites chiites.

Pour leur part, les talibans afghans ont démenti tout lien avec l'attaque contre l'hôpital.

La semaine dernière, les talibans avaient revendiqué au moins deux attentats quasi simultanés dans Kaboul, dont un à la voiture piégée, qui avaient fait au moins 16 morts et plus d'une centaine de blessés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Au moins 16 morts dans un attentat visant une mosquée à Kaboul
Frères de sang: les habitants de Kaboul soutiennent l'opération antiterroriste
Un attentat fait 27 morts et 35 blessés dans une mosquée chiite de Kaboul
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
attaque, hôpital, terrorisme, Etat islamique, Kaboul, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook