International
URL courte
73539
S'abonner

Les États-Unis se sont avérés incapables de réagir de façon constructive à la proposition de Pékin d’échanger leurs manœuvres militaires conjointes avec la Corée du Sud contre la suspension du programme nucléaire nord-coréen, a regretté dans un entretien avec Sputnik l’expert chinois Ren Yuanzhe.

Suite au rejet par Washington de l'initiative de Pékin sur un « compromis balistique » avec Pyongyang, consistant notamment à échanger la suspension du programme nucléaire nord-coréen contre l'arrêt des manœuvres militaires conjointes des États-Unis et de la Corée du Sud, l'expert de l'Académie diplomatique chinoise Ren Yuanzhe a évoqué pour Sputnik une évolution éventuelle de la situation dans la région.

« La tension actuelle autour de la Corée du Nord s'explique par plusieurs facteurs, et les changements survenus dans la politique des États-Unis et de la Corée du Sud y sont des plus importants. À présent, ces deux pays mènent des manœuvres militaires conjointes qui constituent un nouveau moyen de pression sur Pyongyang, une tentative de "contraindre par la force à des changements" à l'intérieur de la Corée du Nord et ce, jusqu'au renversement du pouvoir en place », a estimé l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que les essais nucléaires et balistiques continuels menés par Pyongyang ne faisaient que jeter de l'huile sur le feu.

« Qui plus est, l'ancien mécanisme des négociations à six est complètement désorganisé. Il s'est transformé en système de consultations et de pression de l'alliance Washington-Tokyo-Séoul (sur Pyongyang, ndlr). Par ailleurs, le déploiement du THAAD accentue énormément cette pression, tout en compromettant la stabilité stratégique en Asie du Nord-Est, abaissant au maximum les relations entre la Chine et la Corée du Sud et déstabilisant encore plus la situation dans la région », a souligné M. Ren.

Il a rappelé que maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne était dans l'intérêt de toutes les parties, et que l'initiative chinoise prévoyant le retour de celles-ci à la table des négociations constituait l'unique voie pour résoudre les problèmes de la région, y protéger la paix et y instaurer une stabilité.

L'expert militaire russe Vladimir Ebseïev a déclaré en amont à Sputnik que la limitation des activités nucléaires et balistiques de la Corée du Nord en échange de l'arrêt des exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des États-Unis pourrait jouer un rôle très important dans la désescalade des tensions dans la région.

Un autre interlocuteur de l'agence, Ajdar Kourtov, de l'Institut russe des études stratégiques, a supposé pour sa part qu'après le rejet par Washington de l'initiative de Pékin, la situation autour de la Corée du Nord pourrait évoluer selon le pire des scénarios.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les USA pourraient-ils réinscrire la Corée du Nord sur leur liste noire?
Bientôt de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux en Corée du Nord
La Corée du Nord menace de réduire Séoul en cendres
Un colis suspect adressé au Pr Raoult envoyé à Marseille, une unité spéciale intervient
Tags:
exercices militaires, compromis, désescalade, tensions, négociations, système antimissile THAAD, Sputnik, Vladimir Ebseïev, Ajdar Kourtov, Ren Yuanzhe, Péninsule de Corée, Pyongyang, Séoul, Washington, Corée du Nord, Corée du Sud, Pékin, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook