International
URL courte
45235
S'abonner

Le cimentier franco-suisse LafargeHolcim devrait être prudent lors de la prise de décision de participer à la construction du mur entre les États-Unis et le Mexique, selon le chef de l'Etat français.

Le président français François Hollande a appelé à la prudence le cimentier franco-suisse LafargeHolcim qui pourrait prendre la décision de livrer du ciment pour la construction du mur entre les États-Unis et le Mexique décrétée par les autorités américaines.

« Il y a des marchés sur lesquels il faut être prudent avant de déclarer sa candidature », a affirmé le président français, interrogé lors d'une conférence de presse à Bruxelles sur les intentions du premier cimentier mondial à l'égard du chantier controversé voulu par son homologue américain.

Marine Le Pen
© AFP 2020 Jean-Philippe Ksiazek

Le président américain Donald Trump avait promis, lors de sa campagne présidentielle, de faire construire un mur le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique afin de lutter contre l'immigration clandestine. Ce projet a provoqué une crise diplomatique entre les deux pays et suscité des critiques à travers le monde.

Auparavant, l'activité du cimentier LafargeHolcim a attiré l'attention des médias suite au fonctionnement de l'une de ses filiales en Syrie. Il y a une semaine, le groupe a reconnu avoir, en 2013-2014, financé indirectement des djihadistes de groupes armés au nord-est de la Syrie, afin d'assurer la sécurité de ses employés et de continuer à fonctionner.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Quand François Hollande envisage la victoire de Marine Le Pen
Hollande le Diplomate: Monsieur Trump, recevez ce billet pour Disneyland Paris!
Hollande à Trump: ici on ne prend pas «des armes pour tirer dans la foule»
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
mur, LafargeHolcim, Donald Trump, François Hollande, Mexique, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook