International
URL courte
282
S'abonner

La présidente de la Cour constitutionnelle de Corée du Sud, Lee Jung-mi, est du jour au lendemain devenue une star dans son pays. Et ce n’est pas parce qu'elle a déclaré aujourd’hui la destitution de la présidente Park Geun-hye. La raison est tout autre! Lee Jung-mi s’est rendue au travail ce matin avec… ses bigoudis!

Aujourd'hui était une journée très importante pour Lee Jung-mi, la présidente de la Cour constitutionnelle de Corée du Sud. Elle a annoncé la destitution de la présidente Park Geun-hye, emportée par un retentissant scandale de corruption. Par peur d'être en retard au travail, la juge de 54 ans avait oublié d'enlever ses bigoudis.

Pourtant, la plupart des citoyens de Corée du Sud, d'après Associated Press, n'ont pas trouvé cette situation très amusante. Cela n'a pas empêché Lee Jung-mi de devenir en un instant une héroïne nationale et une égérie pour les femmes de son pays.

La phrase « Les bigoudis de Lee Jung-mi » est devenue la plus populaire des entrées dans les moteurs de recherches en Corée du Sud.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Corée du Sud: nouvelle manifestation pour la destitution de la présidente
La présidente de la Corée du Sud va-t-elle être destituée?
En Corée du Sud, la «Raspoutine» de la présidente placée en garde à vue
Tags:
Cour constitutionnelle, personnalités, moteur de recherche, destitution, scandale, héroïne, corruption, Park Geun-hye, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook