Ecoutez Radio Sputnik
    Des combattants peshmergas

    L’Otan entraîne les Peshmergas du Rojava pour combattre Daech

    © Sputnik . Hikmet Durgun
    International
    URL courte
    2516
    S'abonner

    Des négociations sont en cours entre le Conseil national des Kurdes syriens (ENKS) et les États-Unis sur l’envoi de Peshmergas du Rojava dans le nord de la Syrie pour combattre Daech, a annoncé à Sputnik le représentant de l’ENKS Kawa Azizi.

    Les Peshmergas relevant du Conseil national des Kurdes syriens (ENKS) sont formés et entraînés par des instructeurs militaires de l'Otan et de la coalition internationale anti-Daech conduite par les États-Unis, a raconté à Sputnik Kawa Azizi, de l'ENKS, institué en 2012 avec le soutien du gouvernement régional du Kurdistan irakien.

    « Nous ignorons l'endroit exact où se déroulent ces stages de formation, à Erbil, à Dahûk ou à Suleymaniye. Nous savons toutefois que des camps de formation et d'entraînement militaires fonctionnent dans le nord de l'Irak. L'Otan forment des Peshmergas à la lutte contre Daech, contre la menace terroriste », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que ces forces peshmergas représentaient les Kurdes syriens aux négociations de Genève et d'Astana.

    « On a tout lieu d'affirmer que la présence de ces forces signifie la présence des Kurdes en Syrie. Et l'entrée la plus rapide possible de ces forces peshmergas dans le nord de la Syrie est une nécessité absolue », a estimé M. Azizi.

    Selon ce dernier, les représentants de l'ENKS mènent à présent des négociations avec les États-Unis sur l'envoi de Peshmergas dans le nord de la Syrie pour leur engagement dans la lutte contre Daech.

    L'entretien des 6 000 Peshmergas du Rojava, territoire où vivent les Kurdes syriens, est financé par les autorités du Kurdistan irakien. Il s'agit de 8 détachements de Peshmergas, dont des unités féminines comptant entre 150 et 200 combattantes.

    Depuis février 2012, les Peshmergas du Rojava, qui avaient suivi une formation militaire au sein des unités d'élite peshmergas sous les ordres du gouvernement du Kurdistan irakien, ont participé à l'opération de libération de Mossoul. À présent, 3 000 des 6 000 Peshmergas sont déployés à la frontière entre le nord irakien et la Syrie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Mossoul-Est libéré, preuve d’un bon partenariat entre l’Irak et les Peshmergas
    Les Peshmergas libèrent la ville de Bachika près de Mossoul
    Les Peshmergas sont prêts à combattre Daech "jusqu'au bout"
    Tags:
    femmes, peshmergas, formation, entrainement, combattant, Kurdes, Etat islamique, Peshmerga, Conseil national des Kurdes syriens (ENKS), OTAN, Sputnik, Kawa Azizi, Mossoul, Rojava, Genève, Astana, Dahûk, Erbil, États-Unis, Syrie, Kurdistan irakien, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik