Ecoutez Radio Sputnik
    La région de Mossoul

    Moscou à Berlin: aucune raison pour édulcorer la situation à Mossoul

    © REUTERS/ Zohra Bensemra
    International
    URL courte
    5330

    La situation humanitaire dans la ville irakienne de Mossoul, abandonnée par 250.000 de ses habitants, n’a rien à voir avec celle de la ville syrienne d’Alep et les tentatives de Berlin de les comparer sont vouées à l’échec, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    La Russie qualifie de peu convaincantes les tentatives du gouvernement allemand de taire l'ampleur de la crise humanitaire à Mossoul et de comparer la situation dans cette ville irakienne avec celle à Alep, en Syrie, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    « Les représentants des autorités allemandes ont essayé de comparer la situation à Mossoul avec les événements à Alep dans l'esprit de la guerre médiatique antirusse lancée par l'Occident. Ils ont affirmé que l'opération effectuée à Alep-Est était beaucoup plus violente que celle de Mossoul. Mais ces déclarations ont été peu convaincantes », a indiqué le ministère dans un communiqué.

    Le ministère s'est dit perplexe face aux tentatives de présenter l'opération de prise de Mossoul organisée par la coalition anti-Daech avec les États-Unis à sa tête comme « une opération chirurgicale ».

    « Ces propos frisent le cynisme quand on voit les nombreuses victimes civiles et l'infrastructure civile détruite par les frappes dites "de pointe" », a ajouté le ministère.

    Moscou a rappelé que près de 250 000 habitants avaient déjà quitté la ville de Mossoul avant de dénoncer la politique de deux poids deux mesures appliquée par l'Allemagne et d'autres pays européens ainsi que par les États-Unis.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Moscou sur l’emploi d’armes chimiques à Mossoul: «Nos pires craintes se sont confirmées»
    Libération de Mossoul-Ouest: 45.000 déplacés en neuf jours
    L'armée irakienne entame la libération du centre de Mossoul
    Tags:
    crise humanitaire, ministère russe des Affaires étrangères, Alep-Est, États-Unis, Allemagne, Russie, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik